JO Tokyo 2020 : La flamme olympique a démarré son tour ce jeudi

JO Tokyo 2020 : La flamme olympique a démarré son tour ce jeudi

Publié le : / Par

L’acte qui marque le début des Jeux olympiques est entré dans sa phase active ce jeudi à 9 heures au Japon.

Pour ces 121 jours de tour à travers les 47 préfectures du Japon, 10 000 porteurs de la flamme vont avoir pour mission de la transporter à travers le pays jusqu’à sa destination finale : Tokyo.

La flamme olympique a démarré son tour au National Training Center J-Village à Fukushima. Puisque la pandémie de COVID-19 sévit toujours dans le monde, les spectateurs sont contraints de suivre cet événement sur le site internet de la coméptition. Les premiers ayant porté la flamme sont les joueuses de l’équipe japonaise de football.
Le trajet de la flamme étant déjà été défini, elle va prendre par les cinq préfectures que sont Fukushima (du 25 au 27 mars), Tochigi (28-29 mars), Gunma (30-31 mars), Nagano (1-2 avril) et Gifu (3-4 avril). Elle va ensuite parcourir près de 98% du Japon avant d’atteindre le Stade olympique, sa destination finale, le 23 juillet 2021, le jour de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Tokyo 2020.
Pour des raisons diverses, les personnes de tous horizons se sont portées volontaires pour devenir porteur de la flamme. À l’image de Nakagawa Kiku, la petite-fille du créateur de la torche des Jeux de Tokyo en 1964, ou encore Konishi Hiroyuki, un ambassadeur en charge de la promotion de sa préfecture ayant vécu 15 ans avec un cancer, sans oublier Yuhei Sekino qui a décidé de courir le relais pour son petit frère.
Pour la petite histoire, l’idée qui est cachée derrière le relais de la flamme olympique de Tokyo 2020 est « Hope Lights Our Way », pour unir le peuple japonais autour des valeurs de soutien, d’acceptation et d’encouragement des uns envers les autres. Le relais de la flamme olympique ne représente pas que l’aube d’une nouvelle ère qui va répandre l’espoir pour illuminer notre chemin, mais aussi la joie et la passion des Japonais autour du Mouvement olympique à l’approche des Jeux de Tokyo. Depuis le Relais de la paix à Londres en 1948 au relais « Down under » de Sydney, chaque relais a été unique en son genre.