Caster Semenya

JO Tokyo 2020 : Caster Semenya n’ira pas aux Jeux, sauf si …

Publié le : / Par

Caster Semenya n’y arrive toujours pas. En conflit avec la World Athletics, Caster Semenya continue de broyer du noir. Interdite de courir sous ses distances de prédilection (8 00 et 1 500 m), la sud-africaine a encore échoué dans sa quête de décrocher les minima à Liège (Belgique) au 5 000 m, afin de valider son billet pour les prochains JO.

Hier, mercredi 30 juin 2021, Caster Semenya a tenté au meeting de Liège une ultime chance d’accrocher une place qualificative aux JO de Tokyo qui débutent le 23 juillet prochain au 5 000 m. A l’arrivée, elle a terminé la course loin des minima une nouvelle fois. Après avoir essayé plusieurs meetings, elle n’a toujours pas couru le temps qu’il faut pour aller à Tokyo. Elle a réalisé un temps de 15.50.12, arrivant 4ème, loin des minima fixés à 15.10.00 sur cette distance. Tokyo s’éloigne ainsi progressivement de la double championne Olympique (2012 et 2016). Sa dernière chance est peut-être que les tribunaux qui peuvent lui donnent raison devant la World Athletics.

La faîtière de l’athlétisme mondial lui a en effet interdit de participer aux épreuves de 800 et 1 500 m en raison de son taux de testostérone trop élevé. Si elle devait le faire, elle devrait se conformer aux exigences de l’instance qui l’oblige à prendre des produits, ce qu’elle refuse de faire. Elle a alors décidé d’aller au procès. Devant les tribunaux, elle a subi déjà deux revers. Elle attend maintenant la décision du tribunal des droits de l’homme. L’autre alternative pour elle, et de courir sur les petites distances, ce qui n’est pas dans son habitude.

Caster Semeya n’ira donc pas aux JO, sauf si le tribunal des droits de l’homme lui donne raison. Reste à savoir quand ce tribunal rendra son verdict.