JO 2020

JO 2020: Zoom sur les grands absents

Publié le : / Par

Après Rio de Janeiro en 2016, Tokyo accueille les prochains Jeux olympiques. Cette édition si particulière, marquée par la pandémie de la Covid-19, se déroulera en absence de certains grands noms du sport mondial. De Kenenisa Bekele à David Rudisha, passant par Roger Federer, Rafael Nadal, Mo Farah, Justin Gatlin et bien d’autres, plusieurs grands noms du monde sportif brilleront par leur absence pour des raisons diverses.

Tokyo sera orpheline de toutes ses stars pour diverses raisons. Si certains ont préféré en toute conscience de manquer les olympiades, d’autres par contre n’y seront pas, à cause des minima requis non atteints. Il y a aussi ceux qui vont manquer la fête olympique pour des raisons de blessures, d’excès de taux de testostérone, ou de dopage.

Ci- dessous quelques stars phares absentes des Jeux olympiques de Tokyo

Kenenisa Bekele

Les épreuves de marathon à Tokyo vont se dérouler sans Kenenisa Bekele. L’éthiopien de 39 ans a choisi de faire une impasse sur les jeux olympiques, bien qu’étant pas blessé. Triple médaillé d’or olympique dans les épreuves du 5 000 m et du 10.000 m à Athènes en 2004 et Pékin en 2008, Kenenisa Bekele ne pourra pas décrocher un cinquième titre olympique cette année. Son absence aux Jeux olympiques est une chance de médaille en moins non seulement pour son pays mais également pour toute l’Afrique.

David Rudisha

La flamme olympique sera allumée en l’absence de David Rudisha. Alors qu’il visait un troisième sacre olympique sur le 800 m, après les deux conquis à Londres en 2012 et à Rio en 2016, le Kenyan de 32 ans a vu son rêve s’éteindre pour raison de blessure. Le double champion du monde en 2011 et 2015 suivra de chez lui le cœur meurtri sa distance de prédilection. Une chose est sûre, David Rudisha va assister impuissamment à la perte de son titre olympique dans quelques jours.

Caster Semenya

En raison d’un interminable feuilleton  de testostérone, Caster Semenya ne va pas défendre à Tokyo ses titres olympiques acquis sur le 800 m à Londre en 2012 et à Rio en 2016. La seule possibilité qui s’offrait à elle pour participer aux JO, c’était de suivre un traitement spécial pour diminuer son taux élevé de testostérone. Mais la triple championne du monde du 800 m a refusé cette condition, en dénonçant une discrimination grave. Malgré tous les combats judiciaires engagés pour mettre fin à ce qu’elle qualifie d’injustice, la sud-africaine n’a pas eu gain de cause. Elle fait partie des athlètes qui vont réduire la saveur de la fête.

Sha’Carri Richardson

Elle va aussi rater les Jeux olympiques de Tokyo. La sprinteuse américaine Sha’Carri Richardson a été contrôlée positive au cannabis lors des sélections olympiques américaines. Ce qui lui a coûté une suspension d’un mois de la part de l’agence antidopage américaine. La jeune athlète de 21 ans ne va donc pas disputer le 100 m à Tokyo, alors qu’elle faisait figure de favorite sur cette distance.

Mahiedine Mekhissi

Voilà l’un des grands absents des jeux olympiques de Tokyo. Le français spécialiste du 3000 m steeple a été victime d’une blessure au tendon d’Achille  C’est un énorme coup de massue pour le quintuple champion d’Europe. Âgé de 36 ans , Mahiedine Mekhissi n’aura pas l’occasion cette année d’ajouter un quatrième titre olympique à son palmarès.

Justin Gatlin

Justin Gatlin, âgé de 39 ans, ne va pas aussi goûter aux délices des prochains Jeux olympiques. Le sprinteur américain, champion olympique sur 100 m en 2004 et médaillé d’argent à Rio de Janeiro en 2016, n’a pas pu obtenir son ticket pour Tokyo. Il devra attendre 2024 pour participer à sa quatrième fois aux JO, si entre temps, il ne mettait pas un terme à sa carrière.

Mo Farah

Quadruple champion olympique (doublé 5.000 et 10.000 m en 2012 et 2016), le britannique n’a pas réussi à réaliser les minima requis pour les jeux olympiques. Mo Farah, sextuple champion du monde, est l’énorme surprise désagréable. À 38 ans, on se demande si cette légende de l’athlétisme pourra disputer dans trois ans les Jeux olympiques de Paris 2024.

Christophe Lemaitre

Pour avoir raté les minima, Christophe Lemaitre ne va pas se rendre à Tokyo. Alors qu’il avait dans son viseur un premier titre olympique, le médaillé de bronze du 4x100m aux JO de 2012 à Londres et du 200 m en 2016 à Rio devra patienter jusqu’en 2024 avant de réaliser son vœu secret.

Rafael Nadal

Grande figure du tennis, Rafael Nadal double médaillé d’or olympique en simple et en double ne sera pas à Tokyo. L’homme à 20 majeurs a préféré faire l’impasse sur les JO afin de préserver son corps et de mieux gérer la fin de sa carrière.

Roger Federer

Le plus grand joueur du tennis de l’ère open a renoncé aux Jeux olympiques. Le médaillé d’or en double messieurs avec Stanislas Wawrinka aux Jeux olympiques de Pékin 2008 souffre d’un mal de genou. Pour ne pas prendre de risques vu son âge avancé, le suisse détenteur de 103 titres ATP et de 20 Majeurs a décidé de faire une croix sur les olympiades. C’est un coup dur pour la Suisse qui comptait sur l’expérience de son idole pour s’emparer de l’or olympique à Tokyo.

Stanislas Wawrinka

Tout comme Roger Federer, Stanislas Wawrinka a décidé de ne pas aussi disputer les Jeux olympiques. Le suisse vainqueur de trois Grands Chelems et d’un titre olympique en double avec Roger Federer, ne s’est pas encore rétabli de son opération subie au pied gauche.

Serena Williams

Sans donner une raison officiellement, Serena Williams a renoncé aux jeux olympiques de Tokyo. La tenniswoman détentrice de 23 Grands Chelems n’ira donc pas à l’assaut d’un deuxième sacre olympique en simple, après le premier conquis en 2012 à Londres. L’américaine de 39 ans a également remporté trois médailles d’or olympique en double avec sa grande sœur Venus Williams en 2000, 2008 et 2012. Elle est incontestablement la grande absente du tennis chez les dames.

Simona Halep

Contrairement à Serena Williams, la joueuse de tennis
Simona Halep a une bonne raison de manquer les olympiades. La Roumaine souffre d’une blessure au mollet depuis le mois de mai dernier. Cela fait la deuxième édition de suite, après Rio 2016 que la double championne en Grand Chelem a déclaré forfait pour les JO. L’ancienne numéro 1 mondiale âgée de 29 ans devra attendre Paris 2023 pour participer à ses deuxièmes olympiades, après ses débuts à Londres en 2012.

Angelique Kerber

Médaillée d’argent en simple en 2016 à Rio, l’allemande a décidé de ne pas se rendre à Tokyo, juste à cause des pépins physiques. La triple vainqueur de Grand Chelem a préféré donner du repos à son corps, afin de démarrer en très grande forme la saison prochaine.

LeBron James

Médaillé d’or aux Jeux olympiques d’été de 2012, le basketteur LeBron James ne va pas se rendre à Tokyo. Il va tellement manquer à la Team USA. C’est la deuxième fois consécutive que le leader des Lakers de Los Angeles manque le rendez-vous olympique.

Sun Yang

Suspendu pour dopage par le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) pour une durée de quatre ans, Sun Yang ne va pas se rendre à Tokyo pour défendre son titre olympique du 200 m nage libre.  C’est une grande déception pour la Chine qui ne pourra pas compter sur son athlète de 29 ans aux onze titres de champion du monde.

Siraba Dembélé-Pavlovic

La française championne du monde en 2017 s’est vu dans la triste obligation de renoncer aux jeux de Tokyo. La handballeuse de 35 ans souffre d’une rupture du tendon d’Achille. La capitaine de l’équipe de France féminine de handball va beaucoup manquer à ses coéquipières lors de l’aventure olympique.

Alexandra Recchia

Pour la première fois de l’histoire des jeux olympiques, le Karaté va faire son baptême de feu. Malheureusement, Alexandra Recchia, karatéka française, n’a pas pu valider son ticket pour les olympiades. Avec sa casquette de quintuple championne du monde de karaté, l’avocate en droit du travail devra suivre de chez elle les JO de Tokyo.

Shelby Houlihan, Brianna McNeal, Kiprop, Alex Schwazer, tous soit médaillé du monde, médaillé olympique au moins une fois, manqueront également les Jeux de Tokyo pour des raisons liés au dopage.