Cátia Azevedo

JO 2020: Pour Cátia Azevedo, les JO sont tout sauf un rêve

Publié le : / Par

En pleine préparation pour les Jeux Olympiques de Tokyo, l’athlète portugaise Cátia Azevedo s’est livrée au site Record. Pour elle, les JO sont tout, sauf un rêve, contrairement à ce que beaucoup d’athlètes pensent. Selon la spécialiste du 400m portugaise, la qualification aux JO sont le résultat qui cache des années de dur labeur acharné.

Agée de 27 ans, Cátia Azevedo a expliqué dans une son interview comment elle se prépare pour les jeux olympiques qui s’annoncent à grand pas et surtout comment elle arrive à obtenir des résultats. Je suis  » … une montagne russe affirma-t-elle. Je suis une fille très travailleuse et cette année est la récompense de mes nombreuses années de travail. J’ai toujours eu de bonnes notes mais je pense que mon potentiel se révèle enfin, je me sens beaucoup plus en confiance dans les compétitions. Être Cátia Azevedo n’est pas facile même pour moi, mais je suis très heureuse quand je vais me coucher. »

 » Aller aux jeux n’a jamais été un rêve, même si pour beaucoup de gens c’est un choc de le dire. Je n’ai jamais été obsédé par ça, et ce n’est pas une critique mais j’ai toujours été une personne avec les pieds sur terre. Même lorsque les choses sont sur le point de se produire, je pense toujours aussi qu’elles peuvent ne plus se produire. Je me suis fait tatouer après être allé aux jeux de Rio, après avoir tant souffert d’être là. L’entraînement s’est bien passé et les notes aussi, mais l’athlète est un tout et mon tout n’était pas complet. Ma tête n’était pas si bonne, c’était un sacrifice. Voilà ce qu’est un rêve olympique : l’aboutissement de nombreux sacrifices, de dévouement. J’y ai pensé ces derniers jours… à la façon dont les gens ne voient que le résultat, mais avant le résultat, il y a toute une pyramide de sacrifices. Le rêve olympique n’est que la cerise sur le gâteau « , ajouta-t-elle pour conclure.