Selemon Barega

JO 2020 – Athlétisme : Selemon Barega, le champion inattendu qui monte sur l’Olympe du 10.000 m

Publié le : / Par

Selemon Barega brille en or et fait le tour du monde. D’un simple statut d’outsider, le jeune éthiopien doté du cœur d’un guerrier a conquis l’or olympique sur le 10.000 m. Respect et admiration pour un champion qui sort complètement des ténèbres.

Selemon Barega quitte définitivement sa couverture d’anonymat de l’athlétisme mondial. Alors qu’il s’est révélé en 2016 en remportant le titre du 5 000 mètres lors des championnats du monde juniors de Bydgoszcz, l’espoir éthiopien a très vite lancé les signaux d’un futur champion.

Cinq ans après ses débuts prometteurs, Selemon Barega s’est rendu à Tokyo sans aucune grande renommée internationale. Mais cela n’a posé aucun problème pour le médaillé d’argent sur 5 000 m aux championnats du monde 2019 à Doha.

Ce vendredi 30 juillet, le destin de Selemon Barega bascule dans le bon sens. C’est le jour de gloire pour le jeune de 21 ans et le début d’un nouveau chapitre de sa carrière. Aligné sur le 10.000 m à Tokyo, Barega devrait se sublimer face à des concurrents de taille, comme les ougandais Joshua Cheptegei et Jacob Kiplimo.

Le top est donné, Selemon Barega se lance dans la course à l’or olympique. Sa pointe de vitesse et sa gestion du stress le maintiennent dans l’embuscade. Physiquement, l’éthiopien était au top. Au bout de quelques temps et notamment dans le dernier virage, Barega accélère et monte en puissance. Il prend de l’avance dans une course serrée et s’impose habilement au bout de l’effort en 27min 43s 22.

Avant de franchir la ligne d’arrivée, l’ougandais Joshua Cheptegei, grand favori et recordman dans cette catégorie, a simplement constaté les dégâts. Il s’est rendu compte de la révélation d’une nouvelle étoile éthiopienne qui brillait sous le ciel éclair de Tokyo.

Selemon Barega a bougé le stade de Tokyo en écrivant les premières pages d’or de sa carrière. L’éthiopien ne pouvait pas rêver mieux. Il succède au double champion olympique FO Farah.

Maintenant, Selemon Barega peut rêver d’une carrière à la Kenenisa Bekele, à la Haile Gebrselassie ou encore à la Abebe Bikila, trois de ses aînés qui ont ébloui à deux reprises chacun l’histoire légendaire des olympiades.