Jeux olympiques :  La boxe maintenue à  Tokyo 2020

Jeux olympiques : La boxe maintenue à Tokyo 2020

Publié le : / Par
Sauf surprise, la boxe gardera sa place au programme des sports des prochains jeux olympiques de Tokyo en 2020, mais la reconnaissance de l’association internationale de boxe amateur (AIBA)par le Comité International Olympique devrait être suspendue. C’est la recommandation faite ce mercredi par la commission exécutive à la session du CIO, qui se tiendra du 24 au 26 juin prochain à Lausanne en Suisse.
 
Selon le CIO, cette décision a été prise sur la base des recommandations faites dans le rapport du comité d’enquête, lequel était dirigé par M. Nenad Lalovic, membre de la commission exécutive, et était composé de M. Richard L. Carrión, membre du CIO, et de Mme Emma Terho, membre du CIO et représentante de la commission des athlètes du CIO.
 
Le comité d’enquête a été établi par la commission exécutive du CIO le 30 novembre 2018 en raison de la gravité de la situation concernant la gouvernance, l’éthique, la gestion financière, ainsi que l’arbitrage et le jugement. Ces sujets de préoccupation avaient déjà été soulevés en 2017 et ont été suivis de près. Depuis, il n’y a pas eu de progrès satisfaisants. Après discussion approfondie, la commission exécutive a décidé de recommander à la Session du CIO de maintenir la boxe au programme des Jeux Olympiques de Tokyo 2020.
 
Le tournoi olympique de boxe de Tokyo 2020 ainsi que toutes les compétitions de qualification seront organisés conformément aux directives établies par la commission exécutive du CIO.
La commission exécutive a en outre confirmé que si les décisions ci-dessus sont entérinées par la Session du CIO en juin 2019, le quota total d’athlètes pour la boxe aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 resterait à 286 et le nombre total de huit épreuves masculines et cinq épreuves féminines serait également maintenu, comme approuvé précédemment le 9 juin 2017.
 
Il s’agit là d’une nouvelle étape vers l’égalité des sexes dans la boxe, après avoir eu dix épreuves masculines et trois épreuves féminines aux Jeux de Londres 2012 et Rio 2016. Par ailleurs, la commission exécutive a également fait remarquer que le CIO n’a encore confirmé aucun système de qualification ni aucune épreuve de qualification olympique pour la boxe pour Tokyo 2020. Le CIO élaborera un nouveau calendrier pour les épreuves de qualification olympique, lesquelles se dérouleront entre janvier et mai 2020.
 
Quant au statut de reconnaissance définitive de l’AIBA sera en principe revu après les Jeux de Tokyo 2020. L’évolution de la situation de l’AIBA et les progrès accomplis par cette dernière pour respecter la Charte olympique et le Code d’éthique du CIO sont surveillés par un comité de suivi spécial qui est composé des membres de l’ancien comité d’enquête.
 
“La décision d’aujourd’hui a été prise dans l’intérêt des athlètes et de la boxe. Nous voulons nous assurer que les athlètes peuvent réaliser leur rêve de participer aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 tout en tirant les conséquences qui s’imposent pour l’AIBA à la suite des recommandations du comité d’enquête. Dans le même temps, nous offrons une possibilité de lever la suspension, mais des changements fondamentaux sont nécessaires”, a déclaré le président du CIO, Thomas Bach.