Logo Jeux olympiques et paralympiques de Pékin 2022

Jeux Olympiques 2022 : La présidente du comité olympique Susanne Lyons contre le boycott du tournoi

Publié le : / Par

En plein doute sur l’effectivité ou non des Jeux olympiques et paralympiques de Pékin 2022, le comité olympique sort du silence. Par le biais de sa présidente Susanne Lyons, le comité a affiché clairement sa position qui est d’organiser les jeux à la date initialement définie.

Après moult contestations de la tenue des Jeux Olympiques Pékin 2022, le Comité olympique américain a décidé de prendre la parole pour la mise au point. Suite aux appels lancés aux athlètes américains pour qu’ils ne participent pas à l’événement, en raison du bilan de la Chine en matière de droits de l’homme, Susanne Lyons, la présidente du comité déclare : « Ces boycotts ne font que blesser les athlètes ».

La présidente du Comité olympique et paralympique des États-Unis (USOPC) Susanne Lyons poursuit : « Bien que nous ne voudrions jamais minimiser ce qui se passe du point de vue des droits de l’homme en Chine, nous ne soutenons pas un boycott des athlètes. Nous pensons qu’il s’agit d’une question qui devrait être abordée de gouvernement à gouvernement avec la Chine. Ces boycotts ne font que blesser les athlètes qui se sont entraînés toute leur vie pour avoir l’occasion de représenter leur pays. C’est la raison pour laquelle nous sommes foncièrement contre le boycott. »

Plusieurs actes ont poussé les élus américains et canadiens à vouloir retirer le tournoi chez les Chinois. On peut souligner l’internement massif des Ouïghours, de confession musulmane, dans la région occidentale du Xinjiang, ce qui équivaut à un génocide selon les États-Unis. Ces derniers ont même déposé début février un projet de résolution au Sénat pour demander au CIO de retirer l’organisation des Jeux 2022 à la Chine, en raison de « ses violations flagrantes des droits de l’Homme ».