Jeux Africains 2019: 125 médailles, dont 33 en or, pour l’Algérie

Jeux Africains 2019: 125 médailles, dont 33 en or, pour l’Algérie

Publié le : / Par
Difficile de remporter plus de médailles lorsqu’on limite le nombre d’athlètes à engager dans une compétition de l’envergure des jeux africains. L’Algérie était carrément absente, ou avec un nombre d’athlètes très réduit, dans les disciplines où on peut gagner beaucoup de médailles comme la natation, l’haltérophilie, la boxe, l’athlétisme, le taekwondo, ou le karaté. C’est dans ces disciplines individuelles que l’Egypte, qui a remporté 271 médailles, dont 101 en vermeil, a fait la différence. En effet, les Algériens étaient trop peu nombreux pour espérer faire de l’ombre aux Egyptiens, ou egaler les Nigérians et les Sud-africains, qui les ont devancé au classement général des médailles. Il faut dire que les critères de participation imposés par le ministère algérien de la jeunesse et des sports aux fédérations sportives exigeant un pronostic de médailles pour pouvoir participer limitent les marges des manoeuvres des techniciens. Ils ne peuvent assurer à cent pour cent que leurs athlètes gagneront des médailles, car il y a trop de choses qu’on ne maîtrise pas. Les blessures, le tirage au sort et les jeux de coulisses faussent généralement les calculs des techniciens les plus avertis.
 
Devant ces exigences de résultats certaines disciplines ont carrément fait l’impasse sur ces jeux à l’image de l’escrime, alors qu’habituellement cette discipline est compétitive à l’échelle continentale. Il n’en demeure par moins que beaucoup de sportifs algériens ont répondu présents en gagnant des médailles en lutte, en gymnastique et en athlétisme par exemples. La natation, la boxe, le karaté ont été en deçà des espérances. Une chose est sûre, les autorités sportives algériennes sont appelées à revoir leur copie, et surtout offrir de meilleurs moyens de préparation aux athlètes, s’ils veulent voir l’Algérie rivaliser réellement avec les géants du sport africain que sont l’Égypte, le Nigeria et l’Afrique du sud.