Jean-Gérard Benoit Czajka: L’ex agent de Victor Osimhen vide son sac

Jean-Gérard Benoit Czajka: L’ex agent de Victor Osimhen vide son sac

Publié le : / Par

L’ex agent de Victor Osimhen, Jean-Gérard Benoit Czajka est prêt à aller devant la justice pour rentrer en possession de ses droits. C’est qu’il a fait savoir à France Football dans une interview relayée par Foot Mercato.

Les raisons du blocage du transfert de Victor Osimhen sont désormais connues. Il s’agit d’une histoire ancienne qu’on pensait conjuguer au passé, mais qui a resurgi de plus belle. Il y a peu, Victor Osimhen a changé d’agent. Il a troqué Jean-Gérard Benoit Czajka contre William Davila alors que les négociations pour son transfert étaient en cours. Il a fallu tout reprendre par la suite. Se sentant lésé dans cette histoire, Jean-Gérard Benoit Czajka a décidé de vider son sac. Il n’exclut pas la possibilité de porter l’affaire devant la justice.

« Ce que je comprends, c’est qu’on essaye de justifier “le travail” du “nouvel agent”, en ayant repris la négociation depuis le début. Je suis pressé de découvrir le contrat final signé par Victor, et de le comparer avec ce que nous avions évoqué avec Naples par écrit. D’autant que le 13 juillet au matin, Luis Campos et Gérard Lopez m’ont contacté par téléphone, en me recommandant fortement de négocier avec ce nouvel agent, sinon selon eux, “je risquais de tout perdre…” », commença-t-il par expliquer.

« Nous avons toujours travaillé honnêtement avec Victor, chose que ne peuvent pas dire bon nombre d’agents, nous sommes dans notre bon droit. Et s’il faut aller devant les tribunaux pour garder la face, nous y irons… J’ajouterai qu’à mon avis, on ne passe pas devant un organisme aussi sérieux que la DNCG sans apporter des preuves que l’opération de vente “phare” de l’été va être officialisée. On est tranquilles. Mes avocats ont tous les documents sur le travail effectué. Je vais donc faire valoir mes droits au tribunal. Après, il est très probable qu’on puisse me proposer un arrangement, chose que je n’accepterai pas », a ajouté Czajka.

Cette histoire ne risque pas de se terminer de si tôt. Elle nous réserve sans doute encore des surprises.