Italie – Inter Milan : Romelu Lukaku surpris de la forme actuelle des Nerazzurri

Italie – Inter Milan : Romelu Lukaku surpris de la forme actuelle des Nerazzurri

Publié le : / Par

Romelu Lukaku admet qu’il est surpris de voir l’Inter Milan déjà à quelques points seulement du sacre en ce mois d’avril. Le belge s’est confié sur le championnat italien et sur le staff d’Antonio Conte qui ne le laisse pas se muscler davantage.

L’Inter Milan détient 11 points d’avance en tête du classement de la Serie A. Son buteur vedette, Romelu Lukaku, fait preuve d’une intégration inédite depuis deux saisons déjà, avec 61 buts en 88 matchs, sa meilleure forme depuis ses débuts professionnels en 2009. « Je me sens bien, nous travaillons très dur. Il y a eu beaucoup de bas et de bas la saison dernière, mais il y a beaucoup de jeunes joueurs dans l’équipe, donc je pense qu’elle a fait un autre pas en avant. Il y a beaucoup de matchs à jouer et nous avons faim d’atteindre nos résultats », a déclaré l’attaquant belge dans un chat Instagram Live.
Quand il lui est demandé de savoir s’il s’attendait à voir son club dans un rôle de leader incontestable à ce moment de la saison, Romelu Lukaku répond : « Honnêtement, non, je pense que la Serie A est une ligue vraiment compliquée, vous devez vous préparer pour chaque match et ils sont toujours pénibles. Chaque match est un test différent. Tout cela m’aide à devenir un meilleur joueur, mais c’est un travail difficile ».
Visiblement, la philosophie de jeu d’Antonio Conte a rendu Lukaku et ses coéquipiers d’attaque plus défensifs qu’ils ne l’ont jamais été. « Conte dit toujours que l’attaquant est la première ligne de défense, donc avec Lautaro Martinez, Alexis Sanchez et Andrea Pinamonti, nous essayons tous de bloquer l’opposition de construire à l’arrière. Nous leur rendons la vie difficile. Je pense que nos quatre attaquants sont très généreux et que toute l’équipe en profite », a-t-il ajouté.
Alors que Lukaku est connu pour essouffler les défenseurs avec une puissance impressionnante, il révèle que les Nerazzurri ne l’encouragent pas à devenir trop musclé : « Quand j’avais 15 ans, je pouvais soulever jusqu’à 100 kg, mais je n’ai pas vraiment le droit depuis que je suis arrivé en Italie. Le premier jour où je suis arrivé, j’ai essayé d’aller m’exercer avec les poids, et nos entraîneurs de remise en forme m’ont lancé un mauvais coup d’œil ». Le belge est plus autorisé à travailler sa stabilité qu’à se muscler. « Fondamentalement, la seule chose que je suis autorisé à faire dans la salle de gym est des exercices de coordination avec ces bandes élastiques autour de ma taille pour trouver la stabilité », a-t-il confié.
Ce titre que l’Inter Milan peut décrocher avec 13 points lors des 8 prochains et derniers matchs en championnat sera un tournant pour le club après 10 ans sans Scudetto. Une consécration à célébrer avec en toile de fond, le nouveau logo des Nerazzurri.