Italie: Altercation Lukaku – Zlatan, le suédois écouté par la FIGC

Italie: Altercation Lukaku – Zlatan, le suédois écouté par la FIGC

Publié le : / Par

On ne s’attend pas à ce que Zlatan Ibrahimovic soit accusé d’abus raciste contre Romelu Lukaku.

Le suédois a expliqué aux enquêteurs de la Fédération italienne de football (FIGC) que son commentaire « vaudou » était basé sur une histoire spécifique.
La paire Ibra-Lukaku a eu un affreux affrontement lors du quart de finale de la Coppa Italia et les deux joueurs ont été sanctionnés. Cependant, comme le match se jouait à huis clos, leurs insultes mutuelles ont été clairement captées par les micros.

Cela inclut l’attaquant du Milan AC, Zlatan Ibrahimovic appelant l’attaquant, Romelu Lukaku de l’Inter Milan, un « petit âne » et le pressant « d’appeler ta mère et de faire ton vaudou. » Le suédois a fermement nié toute intention raciste dans cette phrase. Et Lukaku ne l’a pas non plus accusé de raciste.

Selon la presse italienne, l’explication donnée par Zlatan aux enquêteurs de la FIGC lors de son interrogatoire sur le terrain d’entraînement de Milanello vendredi est claire. Son commentaire « vaudou » est basé sur un article très spécifique dans les journaux anglais en 2017.

A l’époque, cela avait fait la une des journaux parce que l’actionnaire d’Everton, Farhad Moshiri, a affirmé dans une interview que Lukaku avait refusé de signer un nouveau contrat avec le club. La cause, sa mère avait « un vaudou et a reçu le message qu’il avait besoin d’aller à Chelsea ». Derrière, Lukaku a nié l’histoire et s’est finalement retrouvé à Manchester United plutôt qu’à Chelsea, menaçant de poursuivre Moshiri.

En présentant la couverture du journal anglais de cette histoire, Ibrahimovic peut se débarrasser de toute accusation de racisme. Car il s’agissait d’un incident spécifique aux yeux du public et non d’un stéréotype général basé sur les origines africaines de Lukaku.

Zlatan a également dû expliquer la signification du terme « petit âne », qui en Angleterre est une expression très courante utilisée pour décrire un joueur sans compétences techniques. Encore une fois, cela cadrerait avec les affrontements que ces deux-là ont eu dans le passé à Manchester United, quand Ibrahimovic a avoué qu’il avait essayé de récompenser Lukaku avec de l’argent chaque fois qu’il avait un premier contact décent à l’entraînement.

D’ailleurs la possibilité qu’Ibrahimovic soit accusé d’abus racistes n’a jamais été évoquée dans les médias, seulement sur les réseaux sociaux. Lukaku sera également entendu par les enquêteurs de la FIGC cette semaine, mais il n’a, à aucun moment, accusé Ibrahimovic de racisme lors de leur altercation, et l’Inter non plus, n’a jamais laissé entendre que c’était un problème.