GUINEE 2018 :  LE SILY NATIONAL RETROUVE SON LUSTRE D’ANATN

GUINEE 2018 : LE SILY NATIONAL RETROUVE SON LUSTRE D’ANATN

Publié le : / Par

Le syli cadet sera aussi à la CAN de sa catégorie prévue en Tanzanie. En club, le Horoya AC a disputé pour la première fois de son histoire les phases de groupe de la ligue des champions africaine. Le handball a remporté le tournoi de la zone 2 en Côte d’Ivoire chez les cadettes, l’équipe féminine a terminé à la 7e place de l’Afrohand. Chez les hommes, les handballeurs, ont participé et joué la finale du challenge trophy junior. Les basketteurs ne sont pas en reste. Ils ont participé à l’afrobasket en Tunisie. Le champion de Guinée sortant SLAC est qualifié en afroligue des clubs. Des disciplines ont apporté des médailles, c’est le cas du kung du ushu et de la boxe. L’an 2019 s’annonce avec l’arrivée du président de la FIFA Gianni Infantino attendu le 6 janvier à Conakry. 

Football

L’année 2018 s’en va ! Elle a été marquée par le retour de la Guinée à la CAN. Le syli national senior s’est qualifié pour la phase finale de 2019 après avoir raté l’édition précédente. Les protégés de Paul Put sont assurés de terminer en tête de leur groupe devant la Côte d’Ivoire. L’équipe s’est surtout renforcée avec les arrivées des joueurs longtemps convoités c’est le cas de Amadou Diawara et de Ibrahima Cissé. Le syli cadet est aussi qualifié pour la CAN de sa catégorie. Les moins de 17 ans seront à la phase finale pour la 3e fois consécutive. En revanche, les juniors médaillés de bronze en 2017 sont tombés dans les éliminatoires. La sélection espoir est toujours engagée dans les éliminatoires en prélude à Egypte 2019.

En compétition de clubs, le Horoya AC a réussi l’exploit d’atteindre les quarts de finale de la ligue des champions africaine. Une première de sa création en 1975. Le club de matam a été éliminé par les égyptiens de Al Ahly. Le quadruple champion de Guinée en titre est de nouveau qualifié en phase de groupe de la compétition pour l’édition en cours. Le Hafia AC et le Wakrya AC représentants guinéens en coupe caf sont sortis dès leur entrée en matière.

Elu en février 2017, Kerfala Person Camara «KPC» a rendu démission de la présidence de la LGFP. L’homme d’affaires justifie ce choix par une ingérence de la Feguifoot dans les affaires de cette instance qui organise le championnat national.

Handball

En plus du football, le handball a émerveillé. Ce sport a disputé trois tournois continentaux et zonaux. Les juniors ont perdu en finale du challenge trophy masculin face au Nigéria en juillet. Cette rencontre s’est jouée au Rwanda. En dames, la Guinée a terminé à la 7eplace sur 10 de l’afrohand disputée au Congo Brazzaville début décembre. En Août, les cadettes ont raflé le trophée de la zone 2 en Côte d’Ivoire avec à la clé le titre de meilleure joueuse décernée à la meneuse Bintou Oularé.

Basket-ball 

En basketball, la Guinée s’est illustrée par sa participation à l’afrobasket masculin en Tunisie. Elle a aussi joué les éliminatoires de la coupe du monde 2019. En championnat, le MBC a ravi le titre au SLAC double champion sortant. Mais, ce dernier a composté son ticket pour l’afro ligue. Une première pour ce sport.

JAJ Alger

Aux jeux de la jeunesse d’Alger au mois de juillet, la Guinée est revenue avec deux distinctions. Une médaille d’argent en kungfu ushu, la boxe a pris le bronze.

Karaté 

Les karatékas ont fait une moisson de 19 médailles dont 13 en or au tournoi sous-zonal qui a eu lieu en Sierra Leone. Les responsables de cette discipline ont aussi organisé la 3e édition du championnat-coupe nationale joués au palais des sports du stade du 28 septembre de Conakry.  La compétition a vu le club donta soulevé son premier trophée, succédant ainsi à la gendarmerie nationale. 

Tir à l’arc, lutte, judo et athlétisme. 

Les archers ont remporté le tournoi de Conakry qui a réuni 7 pays voisins avec 22 médailles au mois de mars.

Le championnat national de lutte traditionnelle a connu le sacre de Ansoumane Boiro à Koundara. La lutte associée a cependant ratée d’autres compétitions à l’image du TOLAC (tournoi de lutte associée de la communauté de la Cedeao).  Les judokas avec Mamaissata Sylla sont revenus avec une médaille de bronze de la Tunisie au championnat junior. En athlétisme, le semi-marathon de Conakry a réuni 5000 participants en Avril. Il a connu le sacre de Yaya Camara de la ville de Kindia sur la distance reine, les 12 km.

Cyclisme 

En Novembre, le tour cycliste a été élargi à 7 nationalités et le burkinabé Birama Koulibaly a remporté le tour de Guinée 2018. Les compétiteurs locaux ont terminé au pied du podium. À rappeler l’absence sur ce tour du champion de Guinée en titre pour des raisons personnelles. 

Volley-ball 

Après plus de 10 ans de querelle de leadership, la fédération guinéenne de volleyball a finalement élu Alpha Soumah comme nouveau président. Il remplace Mory Keita en poste depuis 1972. La fin d’un long bicéphalisme. Cette nouvelle équipe a organisé le championnat-coupe nationale remporté en série fille par le Soumba de Dubreka. Chez les hommes, le trophée est revenu à l’Asfag. 

Comité Olympique 

Au comité national olympique et sportif maître Naby Camara a été réélu pour un 4emandat de 4 ans. Le bureau exécutif a été partiellement renouvelé. L’avant scrutin a été terni par la formation de deux camps constitués des présidents de fédérations sportives. L’opposition prétextant le manque de niveau des responsables élus. 

2019 et perspectives 

L’année 2019, s’annonce avec de nouvelles perspectives. Le président de la fifa Gianni Infantino est attendu le 6 janvier à Conakry. En fin, le 9 janvier la Guinée saura si elle garde sa CAN 2023 lors de l’attribution de l’édition 2019. Des dizaines de disciplines sportives s’apprêtent aussi à participer aux jeux de la jeunesse prévus en 2019 au Maroc.