Groupe E CAN 2021: Les Fennecs, les Éléphants et les autres, mais…

Bien que Djamel Belmadi relativise la force de son équipe et respecte énormément ses adversaires, il apparaît clairement que l’Algérie est favorite de ce groupe E et devrait juste se méfier de la Cöte d’Ivoire, qui sera animée d’un désir de revanche.   Depuis le titre de championne d’Afrique acquis de haute lutte au Caire […]

Avatar de Merzak Tigrine Par 18/08/2021 - 12:51
Algérie-Côte-d_Ivoire
Bien que Djamel Belmadi relativise la force de son équipe et respecte énormément ses adversaires, il apparaît clairement que l’Algérie est favorite de ce groupe E et devrait juste se méfier de la Cöte d’Ivoire, qui sera animée d’un désir de revanche.
 
Depuis le titre de championne d’Afrique acquis de haute lutte au Caire avec sept victoires en autant de rencontres disputées, les coéquipiers de Rais Wahab Mbolhi n’ont plus goûté à l’amertume de la défaite. Ils détiennent désormais le record de nombre de matchs sans défaite (27). Avec un moral au beau fixe, les joueurs de Djamel Belmadi jouent leurs rencontres pour les gagner quel que soit l’adversaire. Mieux, le sélectionneur algérien se permet de modifier son équipe à près de 80% d’un match à l’autre grâce à la profondeur de son banc de touche. Pour peu que ses plans ne soient chamboulés par les blessures, l’Algérie est bien partie pour dominer cette poule E. Il va toutefois falloir  faire très attention à cette formation ivoirienne. Qualifiés haut la main à la tête du groupe K des éliminatoires, même s’ils ont concédé une défaite face à l’Ethiopie, les Éléphants demeurent respectables. Patrice Beaumelle, le coach ivoirien, a déclaré à l’issue du tirage au sort que ses joueurs « vendront chèrement leurs peaux » en terre camerounaise. Le désir de revanche pour rendre à l’Algérie la monnaie de sa pièce pour les avoir éliminés lors de la précédente édition donnera plus de détermination aux partenaires de Max Alain Gradel.
Le troisième de ce groupe E entre les Éléphants et les Fennecs promet d’être de haute facture. La Guinée Equatoriale pourrait jouer le trouble-fête dans cette poule. Les Equato-guinéens, qui ont terminé deuxièmes du groupe J des éliminatoires devant la Libye et la Tanzanie, sont loin d’être négligeables. De retour à la phase finale de la CAN après avoir raté l’édition de l’Egypte en 2019, la Guinée Equatoriale ne compte pas faire de la figuration dans ce groupe. Ce sera également le cas de la Sierra Léone, dernière qualifiée à cette CAN après le feuilleton de la programmation du match contre le Bénin. Les Sierra-Léonais retrouvent la CAN après 25 ans d’absence. Leur dernière participation remonte à l’édition de 1996 en Afrique du Sud, au cours de laquelle, ils avaient affronté l’Algérie et perdu (2-0). Ce seront les retrouvailles avec l’Algérie lors du premier match du groupe.
Théoriquement l’Algérie est la favorite de ce groupe E, et ses résultats depuis la CAN égyptienne plaident pour cela, mais le terrain pourrait décider d’autre chose. Les Ivoiriens, les Equato-guinéens et les Sierra Léonais ne se déplaceront certainement pas au Cameroun pour faire du tourisme.
Avatar de Merzak Tigrine
Juriste de formation (licence en droit) et études en interprétariat (français-allemand-arabe). Journaliste (27 ans) au quotidien algérien Liberté. Couverture de trois jeux olympiques (Atlanta 1996, Athènes 2004 et Pékin 2008), et championnat du monde d'athlétisme (Edmonton 2001), jeux africains Harare 1995.
Nos recommandations: