Grand format des huitièmes de finale : Le Maroc a étouffé le Malawi

Qualifié pour les quarts de finale de la CAN 2021, le Maroc a décroché une belle victoire face au Malawi (1-2). Menés en tout début de la rencontre, les Lions de l’Atlas ont su revenir dans le match et venir à bout de leurs adversaires. Ils ont livré une prestation de grande qualité, avec beaucoup de bonnes choses qui rendent leur qualification incontestable.

Avatar de HV Fréjus Par 27/01/2022 - 16:40
Grand format des huitièmes de finale : Le Maroc a étouffé le Malawi

Le Maroc est venu à la CAN 2021 pour faire bonne figure et cela lui réussi si bien jusque-là. L’équipe des Lions de l’Atlas a prouvé sa force à pouvoir gérer les matchs, même dans des situations difficiles. Si elle a pu aligner deux clean sheet lors de ses deux premières sorties dans la compétition, elle a encaissé deux fois l’ouverture du score face au Gabon lors de la 3e journée de la phase de groupes, puis face au Malawi en huitièmes de finale. Ce dernier match a été d’une maîtrise parfaite.

Un jeu possessif comme à son habitude

Le groupe des Lions de l’Atlas n’a pas ménagé son adversaire du Malawi. Comme c’est le cas dans presque tous leurs matchs dans le tournoi jusqu’ici, les marocains ont posé le pied sur le ballon face aux malawites. Dans un contexte où le Maroc a encaissé assez tôt dans la rencontre (dès la 6e minute), il fallait s’attendre à un tel scénario. Les hommes de Vahid Halilhodzic ont pris le jeu à leur compte avec une domination totale et un jeu possessif avec 75% contre 25 pour les malawites. Ce simple fait leur a permis de faire asseoir leur domination en assiégeant le camp adverse.

Une domination complète

C’était attendu, mais pas à ce point. Le but inscrit par le Malawi et la ténacité de la défense malawite n’ont fait que rendre les marocains plus dangereux. Une chose est de tenir le ballon, l’autre est d’en faire quelque chose de concret. Et ça, les marocains l’ont très bien compris. Ils ont créé plus de danger devant les buts adverses avec 24 tirs (10 cadrés) contre seulement 4 (2 cadrés). Les nombreuses situations se dessinent très clairement au niveau des statistiques : 10 corners contre 0, deux frappes sur le poteau et 19 tirs dans la surface de réparation du Malawi. Dans la construction du jeu et devant un bloc bas tel que celui de l’équipe adverse, les Lions de l’Atlas ont aligné 521 passes au total dont 421 réussies.

Achraf Hakimi 9 étoiles !

Si Sofiane Boufal a été le cœur de l’animation offensive avec Selim Amallah et Imrân Louza, l’autre atout offensif du Maroc ce soir-là s’appelle Achraf Hakimi. Ce dernier a été précieux pour les Lions de l’Atlas. Déjà connu pour sa polyvalence dans le couloir droit, il a su créer le surnombre dans la défense adverse. C’est le joueur qui a le plus tiré au but dans l’effectif marocain et c’est celui qui a aussi cadré tous ses tirs dans ce match, bien qu’étant défenseur. Son but de la victoire sur un coup-franc direct à plus de 30 mètres a été la cerise sur le gâteau. À juste titre, il a été distingué meilleur joueur de la rencontre par les experts de la CAF. Une récompense méritée.

Avatar de HV Fréjus
Je suis Fréjus Voldi Hounvio, journaliste reporter sportif béninois à Africa Foot United. Passionné de football, j'aime aussi le tennis.
Nos recommandations: