Ghana: Coup de massue de l’Association des Arbitres du Ghana (AAG).

Ghana: Coup de massue de l’Association des Arbitres du Ghana (AAG).

Publié le : / Par

D’une gestion calamiteuse jugées par les entités du football ghanéen, le Comité de Normalisation en voit de toutes les couleurs. La dernière en date,  après les critiques ça et là, vient de l’Association des Arbitres du Ghana (AAG). L’organisme de protection sociale des arbitres a rendu public un communiqué dans lequel il suspend sa participation de toute activité liée au football au Ghana. Une note qu’il a adressée au CN. « Nous vous écrivons pour vous informer que l’Association des Arbitres du Ghana, après avoir, soigneusement, délibéré sur votre incapacité à tenir votre promesse de payer tous les frais d’arbitrage dus à nos membres, avant fin Avril 2019, a décidé de demander à tous ses membres de suspendre leur participation à tout match de football à tous les niveaux et dans tous les centres de ligue à partir du 07 Mai 2019 », peut-on lire dans le communiqué. 

La déclaration ajoute ceci: 

« L’AAG est obligée de prendre cette décision difficile, car plusieurs lettres ont été écrites pour attirer votre attention sur les indemnités d’officier impayées et sur d’autres éléments dont on ne s’est jamais occupé. Tous les membres de l’AAG qui ont des dettes ont du mal à se déplacer pour se rendre sur les lieux des matchs, en raison des indemnités impayées ».

 

Selon la direction de l’Association des Arbitres du Ghana, ils ont lancé plusieurs appels à divers membres de l’exécutif pour leur demander de suspendre tous les matchs, mais n’y fait. 

Ce communiqué va plus loin et fait savoir que « l’association a des instructions fermes, pour SUSPENDRE tous les matchs, à partir de ce lundi, jusqu’à ce toutes les questions relatives aux frais non payés soient résolues immédiatement ». 

 

A croire que le football ghanéen, un modèle en Afrique de l’ouest, passe par des zones de turbulences qui, si n’est fait, continueront par abîmer les brésiliens d’Afrique.