Gara Gombe à propos des élection de la NFF : »Toute personne qui se respecte ne voudra pas s’approcher de notre football »

Dans cet entretien exclusif avec africafootunited.com, l’ancien patron de la fédération de Gombe, Alh. Gara Gombe, qui a également démissionné en tant que membre du comité de réforme de la NFF en 2019, parle des prochaines élections de la NFF. Que pensez-vous des prochaines élections de la NFF ? Voyez-vous quelque chose de nouveau ? […]

Avatar de Joseph Odoekwu Lagos Par 28/07/2022 - 19:43
Gara Gombe à propos des élection de la NFF : »Toute personne qui se respecte ne voudra pas s’approcher de notre football »

Dans cet entretien exclusif avec africafootunited.com, l’ancien patron de la fédération de Gombe, Alh. Gara Gombe, qui a également démissionné en tant que membre du comité de réforme de la NFF en 2019, parle des prochaines élections de la NFF.

Que pensez-vous des prochaines élections de la NFF ? Voyez-vous quelque chose de nouveau ?

L’élection de la NFF est une femme enceinte en phase prénatale. Mais son accouchement sera caractérisé par tant de confusion, de conspirations et de contradictions.

Suggérez-vous alors que nous avons besoin de nouvelles mains pour diriger le football nigérian ?

Une nouvelle personne pour diriger le football nigérian n’est pas négociable. Soit nous faisons face à la réalité d’un nouveau départ et d’une nouvelle direction, soit il n’y aura pas de football au Nigeria après l’élection. Mais permettez-moi d’ajouter que ce poste n’est pas destiné à des bandes de chômeurs.

Le football nigérian a-t-il été géré par des personnes sans emploi ?

C’est une énigme et vous devez y répondre vous-même. Quand ils sont arrivés, ils ont affaibli le secrétariat et se sont créé des emplois. Ils sont comme du personnel employé avec un salaire complet. Ils sont chefs de délégation, commissaires de match, présidents de commission, agents de joueurs, etc. Quelqu’un qui a un emploi peut-il faire tout cela en même temps ? Cela vous montre qui ils sont avant qu’ils n’occupent des postes électifs à la NFF.

Récemment, l’ancien patron de la fédération de Sokoto, le Dr. Danladi Bako, a soutenu le vice-président de la NFF, Seyi Akinwunmi, pour devenir le prochain président de la NFF, qu’en pensez-vous ?

Je n’ai pas le temps de commenter une déclaration faite par des personnes qui ne veulent pas se respecter. Ce n’est pas nécessaire.

Sur la base de votre expérience, quelles sont les personnes qui, selon vous, peuvent assurer l’administration du football nigérian ?

Personnellement, je connais peu de personnes capables de faire tourner le moteur de la croissance et du développement et d’apporter innovation et créativité au football nigérian. Je vais me porter volontaire pour citer leurs noms : Henry Nzekwu, Emeka Enyadike, David Doherty, Tilewa Adebajo et Adokiye Amesiemeka.

Mais ces personnes que vous avez mentionnées n’ont pas manifesté leur intérêt pour se présenter aux postes électifs de la NFF ?

C’est regrettable. Mais nous devons aller les supplier de venir gérer notre football. Toute personne qui se respecte ne voudra pas s’approcher de notre football tel qu’il est actuellement. Mais la société a besoin de ce genre de personnes. Ils vont nous rendre service, alors nous devons les chercher.

© Africafootunited, 2022 L’utilisation et/ou la duplication non autorisée des contenus, images ou logo de la marque sans autorisation expresse et écrite d’Africa Foot United est strictement interdite. Tout utilisateur qui agit en fraude des présentes avis de droit d’auteur s’expose à des poursuites civiles et pénales par l’éditeur du site.
Avatar de Joseph Odoekwu Lagos
http://africafootunited.com
Joseph Odoekwu est un journaliste nigérian et le fondateur de Sports Intelligence Magazine, un magazine sportif en ligne. Sa longue expérience lui a permis d'écrire plusieurs articles en ligne et sur la presse écrite. Il est membre de l'Association Internationale de la Presse Sportive (AIPS) , de l'Association des rédacteurs sportifs du Nigeria (SWAN) et de plusieurs associations sportives continentales et internationales. Il a également participé à promouvoir la loi sur la liberté d'information pour enquêter sur la transparence et la responsabilité dans le sport au Nigeria.
Nos recommandations: