Gambie : Tom Saintfiet, le réalisateur d’un rêve improbable

Gambie : Tom Saintfiet, le réalisateur d’un rêve improbable

Publié le : / Par

La Gambie fait désormais son entrée dans la cour des grands. Les Scorpions se sont brillamment qualifiés à la Coupe d’Afrique des Nations 2021 au terme d’un beau parcours. Une performance qui porte la marque indélébile de Tom Saintfiet devenu le réalisateur d’un rêve irréel.

Tom Saintfiet aura bientôt probablement sa statue dans le centre de Banjul, la capitale gambienne, ou bien au pied du Stade de Bakau. C’est dans ce lieu que le technicien belge vient d’entrer dans la légende du football gambien. Pour la toute première fois de son histoire, la Gambie va participer à une phase finale d’une Coupe d’Afrique des Nations grâce à ce technicien belge qui fête ses 48 ans ce lundi.

Le fruit d’une chaîne d’efforts consentis

La qualification des Scorpions de la Gambie à la prochaine CAN est inédite. Cependant, elle n’est pas le fruit du hasard. C’est le résultat de plusieurs années de travail acharné et de réorganisation du football local instauré par la Fédération Gambienne de Football. Alors que la Gambie a passé des années à courir derrière une participation à une phase finale d’une CAN, la fédération a décidé d’y mettre fin. Elle fera appel en 2018 à un homme au parcours modeste, Tom Saintfiet. Premier chantier, le Belge fait l’état des lieux et lance les premiers jalons.
« A notre arrivée en juillet 2018, on a remarqué un potentiel extraordinaire dans ce pays, aussi bien sur le plan local qu’à l’étranger. », a expliqué Saintfiet dans un entretien accordé à l’APS. Le travail fait à la base a montré des signes d’espoir lors des éliminatoires de la CAN 2019. Finalement, les Scorpions échouent après une belle victoire 3-1 contre le Bénin à Bakau. Pour la CAN 2021, la Gambie entame la campagne par une victoire 3-1 à Luanda face à l’Angola. C’est le début d’une histoire qui va accoucher d’une qualification historique à la CAN 2021.

Un connaisseur avéré du football africain

Il y a 21 ans déjà Tom Saintfiet faisait ses débuts sur le continent africain en tant qu’entraîneur. Il avait débuté en 2000 en Côte d’Ivoire où il a dirigé Satellite d’Abidjan. La Namibie va lui offrir sa première expérience à la tête d’une équipe nationale entre 2008 et 2010. Il débarque ensuite respectivement au Zimbabwe (2010) et en Ethiopie (2011). Un an plus tard, Tom Saintfiet devient le directeur technique des Super Eagles du Nigéria.
Cette expérience Nigériane n’aura duré que quelques mois puisqu’il signe au cours de la même année en 2012 chez les Tanzaniens de Young Africans. Le technicien renoue ensuite avec les sélections africaines en prenant le Malawi en 2013. Alors qu’il a repris plus tard les Sud-africains de Free State Stars en 2014, le technicien belge sera sollicité par la Fédération Togolaise de Football de 2015-2016. Avec les Éperviers, le bilan a été catastrophique. Deux victoires, un nul et 5 défaites. Il est finalement débarqué à la fin de son contrat pour être récupéré par la Gambie en 2018. « Partout où j’ai travaillé, je suis allé au bout de mon contrat, je n’ai jamais été licencié. Je suis un jeune très ambitieux et qui veut travailler avec beaucoup d’énergie et beaucoup de motivation. », s’était vanté Tom Saintfiet lors d’une interview accordée à Guinée foot. Il aura donc fallu 7 sélections pour voir le Belge inscrire son nom dans l’histoire du football africain en qualifiant la Gambie à une CAN.

Un homme pragmatique non obsédé par l’argent

Il y a quelques années, alors qu’il avait postulé pour être sélectionneur de la Guinée, Tom Saintfiet a été abordé sur sa façon d’appréhender la mission d’être entraîneur d’une équipe nationale africaine. Sa réponse a été sans ambiguïté. « Il y a beaucoup d’entraîneurs qui peuvent travailler avec la Guinée. Mais je pense que c’est très important que l’entraîneur vive en Guinée et qu’il veuille travailler avec le peuple, avec la fédération, le directeur technique et les entraîneurs locaux. On ne gagne pas seul mais on gagne ensemble. ».
A travers cette réponse, Tom Saintfiet montre qu’il est un homme d’équipe, qui aime se faire entourer de toutes les compétences nécessaires. Jeune entraîneur, il est plutôt obsédé par le résultat et l’expérience plutôt que par l’argent comme il l’avait confié à Guinée foot quelques années plus tôt. « Mon ambition, ce n’est pas l’argent. Je viens en Guinée pour gagner quelque chose. Je veux gagner parce que je suis jeune et dans le futur, je veux qualifier la Guinée à la Coupe du Monde. On ne doit pas choisir un entraîneur avec une grande histoire mais plutôt un entraîneur avec un grand futur. », avait-il estimé.
Finalement, c’est avec la Gambie que le technicien âgé de 48 ans va réussir une de ses deux ambitions, qualifier une équipe à la CAN. Pendant que les Scorpions et le peuple gambien savourent cette belle et historique qualification, Tom Saintfiet en veut plus. Il rêve désormais d’une participation gambienne à une phase finale de Coupe du Monde. Un rêve qu’il pourra poursuivre puisqu’il est reconduit à la tête des Scorpions pour les cinq prochaines années.