Gabon : « Quand on fait les choses dans la précipitation, on les fait mal », Mounguengui à Franck Nguema

Nommé Inspecteur général des services au Ministère des sports peu avant la présidentielle de la Fegafoot, Pierre Alain Mounguengui voit que son ministre de tutelle, Franck Nguema, agit avec précipitation.

Avatar de Patrick Tchanhoun Par 18/04/2022 - 20:36
Gabon : « Quand on fait les choses dans la précipitation, on les fait mal », Mounguengui à Franck Nguema

Le président de l’instance du foot gabonais pense qu’il faudrait remettre la balle à terre pour la jouer.

Fin d’une amitié entre le président de la Fegafoot et le ministre des Sports au Gabon ? C’est ce que l’on peut constater depuis quelques jours. Après avoir décliné l’offre du gouvernement venue à la veille de sa réélection à la tête de la Fegafoot, Pierre Alain Mounguengui estime que le ministre Franck Nguema n’a pas choisi le bon moment pour le mettre à ce poste au Ministère.

« Quand on fait les choses dans la précipitation, on les fait mal. Je veux bien remercier le ministre de la Jeunesse et des Sports avec qui j’ai travaillé pendant trois ans, mais Mr le ministre n’a pas eu l’idée de me nommer pendant trois ans et il a attendu l’ultime moment pour le faire », a confié le président réélu de la Fegafoot après sa réélection samedi 16 avril.

Quand Mounguengui apprend les leçons administratives à Franck Nguema

Âgé de 64 ans et déjà admis à la retraite, Mounguengui se dit ne plus être éligible pour un tel poste auquel il a été nommé. Il rappelle en effet les bonnes leçons à son Ministre. « Ce n’est pas mauvais sauf que les formes n’y étaient pas. Je pense qu’on ne va pas chercher un retraité pour le nommer aux fonctions administratives. Ça se comprendrait si ça aurait été des fonctions politiques », précise l’ancien arbitre international.

Dans une lettre qui serait adressée au nouvel Inspecteur général des services par le ministre, qui fait le tour des réseaux sociaux depuis le week-end, Franck Nguema aurait demandé à Mounguengui d’adresser son refus au Chef de l’Etat qui l’a nommé et qui est « l’autorité compétente » qui l’a « jugé apte à occuper cette haute fonction administrative et digne de sa confiance ».

LIRE AUSSI:   Eliminatoires CAN 2023 - Bénin : Cédric Hountondji justifie son absence

 

 

Nos recommandations: