Gabon – National Foot : « Il n’y aura pas de matchs sur mes stades s’ils ne me payent pas »

Les dispositions sont en train d’être prises pour une reprise du National Foot au Gabon. Mais cette reprise annoncée pour le mois de mai pourrait être entachée de quelques soucis. Après la signature de conventions par le ministre, la Linaf et les présidents de clubs pour le démarrage du championnat, les détenteurs d’infrastructures montent au créneau. Ces derniers réclament des dus avant que quelconque match ne se joue sur leur terrain.

Avatar de Patrick Tchanhoun Par 28/04/2022 - 23:37
Gabon – National Foot : « Il n’y aura pas de matchs sur mes stades s’ils ne me payent pas »

Il s’agit du Général Jean Boniface Assélé qui ne veut plus faire aucun cadeau à l’Etat gabonais. Invité par le ministre des Sports à la cérémonie de signature de conventions entre les clubs de D1-D2 et la Ligue nationale de football professionnel (Linafp) le 26 avril, ce dernier a décliné l’offre. Selon le président de l’Union sportive O’Mbila Nziami (USM), ses stades ne serviront plus de cadre aux matchs du National Noot si l’État ne règle pas sa créance.

A en croire le Général Jean Boniface Assélé, l’Etat a fait preuve d’injustice en boycottant les détenteurs d’infrastructures qui jouent un rôle important dans la reprise du national foot pour s’occuper uniquement des joueurs et clubs. « Il y a une injustice manifeste. Car celui qui crée un stade et encadre les jeunes qui s’y forment, doit être soutenu par l’État », a regretté le président de l’USM, avant de menacer aux micros de la presse locale. « J’ai fait des stades et je les entretiens. Ils ne joueront pas dessus s’ils ne m’ont pas encore payé. Je dois vivre et mon équipe doit vivre de nos moyens avec la subvention de l’État parce qu’on est une association d’utilité publique ».

Le championnat national du Gabon est annoncé pour reprendre le 14 mai prochain. Ceci après environ deux ans de suspension en raison de la pandémie de coronavirus. Reste à savoir si le ministre des Sports, Franck Nguema, apporterait une réponse à cette sortie du Général Jean Boniface Assélé avant la reprise.

Nos recommandations: