Gabon : Les joueurs privés de championnats depuis maintenant 500 jours

Publié le : / Par

Depuis mars 2020, le ballon ne roule plus sur les pelouses du Gabon. La date de la reprise n’est toujours pas connue.  Cette situation chaotique semble ne rien présager de bien pour les athlètes au chômage depuis ce temps. Cela fait aujourd’hui, mercredi 21 juillet 2021, 500 jours (jour pour jour) que les championnats gabonais des première et deuxième divisions sont mis à l’arrêt.

La pandémie de Coronavirus est la principale raison évoquée au début pour arrêter les championnats (National foot 1 et 2). Cela a été le cas dans les autres pays du continent et d’ailleurs au moment où le virus sévissait.  Mais aujourd’hui, tous les autres pays ont repris le football. Mais au pays des Panthères, c’est le contraire qui s’observe jusque-là. Quelle est la raison qui a pu conduire à une si longue période du championnat gabonais ? Telle est l’une des questions qui taraude l’esprit des amoureux sportifs gabonais.

Entre-temps, un problème lié à l’organisation de National 1 et du National 2 était posé. L’association des sportifs qui dénonçait la gestion de la Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT). De son côté, la Fegafoot reprochait aux associations de football le remplissage des cahiers de charges, qui n’était pas respecté. Est-ce toujours ce problème qui persiste jusqu’à ce 500e jour de l’arrêt des championnats ? Le non-paiement des salaires des joueurs est aussi l’un des problèmes qui freinent ce secteur au Gabon.

Impacts sur le sport gabonais

La suspension du football professionnel sur le territoire gabonais ne reste pas sans conséquence non seulement pour les joueurs, mais aussi pour les clubs de football. Primo, le constat est clair : aucun joueur du championnat gabonais n’a fait objet de transfert lors de ce mercato qui est en cours actuellement. Secundo, prenant le cas des clubs de football, il serait difficile de s’imposer sur l’échiquier continental vu l’absence aux activités depuis bientôt un an et demi. Alors que les compétitions interclubs de la CAF reprennent sur le continent.

Compétitions interclubs de la CAF

Bientôt, les compétitions interclubs de la Confédération africaine de football vont reprendre. Vu que le championnat est mis à l’arrêt depuis tout ce temps, l’inquiétude est surtout au niveau de la performance des clubs gabonais qui vont prendre part à ces rendez-vous continentaux. Car la Fédération gabonaise de football a choisi récemment deux formations pour représenter le pays. Bouenguidi Sports et Mangasport ont été choisis pour représenter le Gabon respectivement en Ligue des champions de la Confédération africaine de football (CAF) et en Coupe de la Confédération.

Le même choix avait été fait l’année dernière suite à la suspension du championnat. Mais Mangasport avait décliné sa participation à la coupe de la Caf, estimant que les conditions sportives, sanitaires et techniques n’étaient pas réunies. De son côté, Bouenguidi Sports a accepté la proposition des dirigeants de représenter le pays en Ligue des champions africaine. Mais son rêve s’est arrêté lors de l’ultime phase préliminaire, puisque le club gabonais s’est fait éliminer par son homologue burkinabé Salitas.

Reprise des championnats dans les prochains mois

Suite à de multiples assises entre les acteurs du cuir rond gabonais, il a été décidé dernièrement que le football va reprendre en octobre si et seulement si les conditions liées au Coronavirus le permettent. Mais en attendant la reprise, le Ministre des sports, Franck Nguema, a annoncé certaines réformes dans le rang du foot gabonais. Pour la saison prochaine, la Ligue nationale de football professionnel (Linaf) devrait voir son budget réduit à la baisse (622 millions de francs CFA, contre 907,2 millions de francs précédemment). Quant aux salaires des joueurs, une réduction de près de 50% est observée. Alors que le salaire des joueurs était à 450 000 francs CFA au moins, dans les clubs de D1, ceci descend à 250 000 FCFA au moins.