Gabon – Election Fegafoot : Mounguengui nie avoir « adressé un courrier au président de la République »

Alors que l’élection présidentielle pour renouveler le comité exécutif de la Fédération gabonaise de football approche à grands pas, une lettre circule sur les réseaux sociaux faisant croire que le président Pierre Alain Mounguengui aurait pris l’engagement devant le Chef de l’Etat de ne pas briguer un second mandat à la tête de l’institution.

Avatar de Patrick Tchanhoun Par 13/04/2022 - 09:25
Gabon – Election Fegafoot : Mounguengui nie avoir « adressé un courrier au président de la République »

A quelques jours du scrutin, l’intéressé vient démentir cette rumeur qui ne vise qu’à « ternir » son « image ».

Invité de l’émission le Grand Mbandja diffusée lundi sur les antennes de la télévision nationale, Pierre Alain Mounguengui a nié être l’auteur de cette lettre qui a inondé les réseaux sociaux au Gabon depuis le 30 mars. Si certains de ses concurrents se sont servis de ce courrier pour battre campagne, l’ancien arbitre international vient d’apporter un démenti à ce sujet, refusant qu’il n’est pas signataire d’une telle lettre.

« Cette lettre avait été présentée en 2018. Elle ne ressort qu’à chaque fois qu’il y a élection. Je m’étais longuement exprimé sur cette lettre que je ne connais pas. La signature qui est dessus est une signature scannée », a déclaré Mounguengui. « Je ne peux pas, moi en tant que citoyen Gabonais faire un chantage au Chef de l’Etat. Est ce le Chef de l’Etat qui m’a demandé d’écrire cette lettre ? Pensez-vous qu’un citoyen peut être au-dessus du Président de la République dans un pays ? », a-t-il ajouté.

Un montage pour ternir l’image du président sortant de la Fegafoot

Candidat pour un troisième mandat successif, Pierre Alain Mounguengui voit que ce courrier dont se servent ses challengers, n’est qu’un faux problème qui vise à ternir son image. « Tous les moyens sont bons pour pouvoir accéder à la tête de la Fédération gabonaise de football. Les gens ne pensent ni aux délégués ni à leurs propres programmes, mais à des manœuvres qui vont dans le sens de vouloir ternir l’image de quelqu’un », a fait savoir le locataire de la maison Alexandre Sambat. « Je pense que nous, dans notre pays, nous devons avoir la capacité de respecter les institutions. Il s’agit là d’une implication du Chef de l’Etat, la première institution de la République », a-t-il conclu.

LIRE AUSSI:   Algérie - Ligue 1 (J30): Le podium en ligne de mire

Le samedi 16 avril prochain, l’élection aura lieu à Lambaréné, et le nouveau président de la Fédération gabonaise de football sera connu. Pierre Alain Mounguengui pourrait-il être reconduit à la tête de l’instance dirigeante du foot gabonais ? Wait and see !

Nos recommandations: