Franck Nguema

Gabon/Covid-19 : les footballeurs seront vaccinés avant la reprise des championnats

Publié le : / Par

Les championnats nationaux du Gabon suspendus depuis plus de 500 jours pourraient reprendre en octobre prochain. C’est ce que l’on peut retenir de la rencontre entre le ministre des Sports, Franck Nguema et les dirigeants des fédérations sportives gabonaises, ce mardi 28 septembre 2021 à Libreville. Dans  le but limiter les risques de contamination  au Covid-19, l’on annonce la vaccination contre la Covid-19 des acteurs du football avant la reprise.

D’après le ministre gabonais des Sports, l’opération de vaccination des joueurs et acteurs des championnats de première et deuxième divisions sera effective dans les tout prochains jours à l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS).

« La vaccination des sportifs, encadrements techniques et personnels administratifs devient une norme internationale. Ceux qui ont été aux Jeux olympiques et paralympiques le savent. Donc, les ministères des Sport et de la Santé se sont organisés pour la vaccination des sportifs, encadrements techniques et personnels administratifs. Nous allons commencer dans quelques jours, la vaccination des acteurs principaux du National-Foot D1 et D2 : près d’un millier d’acteurs sont concernés », a laissé entendre Franck Nguema.

« Nous avons reçu un courrier de la Fegafoot (Fédération gabonaise de football, ndlr) nous informant que les footballeurs et acteurs du championnat sont prêts à se faire vacciner, aussi bien dans les clubs que dans l’Association nationale des footballeurs professionnels du Gabon (ANFPG, ndlr) », a ajouté le ministre des Sports qui profite de l’occasion pour inviter les autres fédérations sportives à suivre l’exemple de la Fegafoot.

En dehors de la question liée à la vaccination, le ministre Franck Nguema a eu à échanger avec les fédérations et associations sportives sur la réforme de  l’olympiade 2021-2024 et la reprise progressive des championnats nationaux. La reprise de National Foot 1 et 2 dépend de l’évolution de la pandémie de coronavirus sur le territoire national.