Gabon – CAF : Lourde sanction pour l’attaquant Boussougou de Bouenguidi Sport

Gabon – CAF : Lourde sanction pour l’attaquant Boussougou de Bouenguidi Sport

Publié le : / Par

Quelques mois après l’incident survenu lors du match opposant le club burkinabè de Salitas FC à son homologue gabonais de Bouenguidi Sport, comptant pour les tours préliminaires de la Coupe de la confédération africaine de football (CAF), l’instance dirigeante du cuir rond africain vient de trancher. Pour avoir agressé le second assistant, l’attaquant de Bouenguidi, Djoe Dayann Boussougou, est fixé sur son sort.

Dans ce match retour des tours préliminaires perdu par le club gabonais (3-1) au Burkina Faso le 21 février dernier, Boussougou a agressé physiquement le second assistant de l’arbitre à la fin de la rencontre. Il est condamné à verser une somme colossale de 10,7 millions de Francs CFA à verser dans soixante (60) jours au plus. Et ce n’est pas fini. Le buteur est écarté des rectangles verts de toutes compétitions, que ce soit en club ou en sélection, pendant une bonne année pour « comportement agressif et regrettable », selon la CAF.

A en croire la confédération africaine de football, Boussougou « a agressé le second assistant de l’arbitre en lui donnant par derrière un violent coup de genou à la hanche », faisant s’écrouler la victime qui sera « évacuée par le corps médical sur civière, avec des lésions musculaires à la hanche ». La Caf souligne que « la sanction financière devra être réglé en dollars dans les soixante jours suivant la notification de cette décision ». Boussougou et son club Bouenguidi Sport ont donc deux mois pour verser ce montant exigé par l’instance faîtière.

Par ailleurs, Bouenguidi Sports va contre cette décision de l’instance et entend faire appel. « Le club étant notamment en possession de la vidéo des incidents ayant émaillé l’épilogue de la première campagne africaine de sa jeune histoire », a fait lire L’Union, cité par Gabonreview.