Gabon :  Accusé de pédophilie, Assoumou Eyi Capello sort de son mutisme

Suspendu de toute activité sportive par la Fédération gabonaise de football (Fegafoot) suite à l’affaire de Pédophilie relayée par le journal britannique The Guardian, Assoumou Eyi Capello réagit. Le mis en cause clame son innocence et dit ne pas se reconnaître dans ces « allégations ». Après la sortie du ministre des Sports qui a annoncé […]

Avatar de Patrick Tchanhoun Par 18/12/2021 - 20:57
Gabon :  Accusé de pédophilie, Assoumou Eyi Capello sort de son mutisme

Suspendu de toute activité sportive par la Fédération gabonaise de football (Fegafoot) suite à l’affaire de Pédophilie relayée par le journal britannique The Guardian, Assoumou Eyi Capello réagit. Le mis en cause clame son innocence et dit ne pas se reconnaître dans ces « allégations ».

Après la sortie du ministre des Sports qui a annoncé l’ouverture d’une enquête, la Fédération gabonaise de football (Fegafoot) a, à son tour, suspendu Capello de toute activité liée au football. C’est à travers un communiqué publié vendredi que l’instance du football gabonais a rendu publique l’information.

« Suite aux graves révélations de l’article du journal Guardian dénonçant la pédophilie dans le football gabonais, le Comité Exécutif de la FEGAFOOT s’est réuni le jeudi 16 décembre pour analyser froidement la situation. Au regard de la gravité des faits, le Comité Exécutif a décidé de suspendre, à titre conservatoire, M. Assoumou Eyi Patrick de toute activité en rapport avec le football », peut-on lire dans le communiqué.

A travers ce même communiqué, la Fegafoot saisit la commission d’éthique pour l’« ouverture d’une enquête », précisant que « ce vendredi 17 décembre, la Ligue de football de l’Estuaire (LFE) a également suspendu M. Assoumou Eyi Patrick de ses fonctions de directeur technique provincial pour nécessité d’enquête ».

Capello clame son innocence

Aux lendemains de l’article du journal britannique sur sa supposée pédophilie, la sortie du ministre des sports et aussi du communiqué de la Fegafoot, Capello Assoume Eyi dit ne pas se reconnaître dans ces allégations.

« Je ne me reconnais pas dans ça et je ne réponds pas aux rumeurs », a déclaré l’ancien entraîneur national des U17 du Gabon évoquant les informations relayées par The Guardian. « J’ai quitté l’équipe nationale en 2014 et à la veille de la CAN 2017, on m’a écarté de la sélection, donc je n’étais même pas dans le staff. Depuis plusieurs années, je suis administratif (directeur technique provincial et SG de l’Association des entraîneurs et éducateurs : ndlr) », a-t-il ajouté.

© Africafootunited, 2022 L’utilisation et/ou la duplication non autorisée des contenus, images ou logo de la marque sans autorisation expresse et écrite d’Africa Foot United est strictement interdite. Tout utilisateur qui agit en fraude des présentes avis de droit d’auteur s’expose à des poursuites civiles et pénales par l’éditeur du site.
Nos recommandations: