France football : Neuf  nominés pour le Trophée de meilleur joueur Maghrébin 2018

France football : Neuf nominés pour le Trophée de meilleur joueur Maghrébin 2018

Publié le : / Par

Formé à l’académie de football du club de Ligue 1 algérienne, le Paradou AC, le latéral international algérien, Youcef Atal s’illustre d’une manière remarquable depuis son arrivée à l’OGC Nice  en ligue 1 française.

Atal : l’international algérien d’à peine 22 ans est une véritable révélation cette année au point où, il ne se passe pas un match où il est titularisé sans qu’il ne reçoive les éloges des journalistes et des spécialistes. Véritable « locomotive » avec d’incessant va-et-vient entre la défense et l’attaque, il constitue un véritable poison pour les joueurs adverses et surtout celui du sélection de l’Algérie, Djamel Belmadi, Atal figure comme titulaire indiscutable chez les Verts où il compte six sélections. A cette allure ce « train Atal » est bien prêt à dépasser l’allure d’un TGV pour la destination « cimes».

Son compatriote, Baghdad Bounedjah, attaquant racé du club qatari d’Al-Sad a passé outre des défenses et des gardiens de buts pour inscrire pas moins de 59 buts cette année 2018.

Bounedjah : Baghdad Bounedjah (27 ans) a été sollicité par l’Olympique de Marseille et Leicester, mais a préféré prolonger son bail avec les qataris jusqu’en 2024. Ce qui prouve que l’internaitonal algérien pèse déjà de tout son poids sur le mental de ses futurs adevrsaires. Encore faut-il savoir qu’il est titulaire dans l’axe de la sélection algérienne, où il reste sur six buts sur ses huit derniers matches

Mahrez : double tenant du titre de joueur maghrébin de l’année (2015, 2016), après une année extraordinaire 2015-16 où il a explosé à la face du monde, Riyad Mahrez a rejoint Mancherster City cette année pour montrer d’autres capacités intrinsèques dont il a le don. Seulement, son coach ne le fait pas joué régulièrement titulaire en club car préférant le turn over pour ses joueurs.

Et malgré ce manque de temps de jeu au vu de ses capacités techniques tire son épingle du jeu notamment en Ligue des champions où il est co-meilleur passeur de la phase de poule. Avec la sélection algérienne il peine à retrouver ses marques alors qu’il a été auteur d’un doublé contre le Togo qui a permis à l’Algérie de se qualifier pour la prochaine CAN. C’est en tous cas, « la star » en Afrique et un des meilleurs à son poste sur la planète football.

Côté marocain, le défenseur de la Juventus Turin et du Maroc, Mehdi Benatia, tenant du titre, veut bien le garder cette année.

Benatia : il  avait été élu meilleur joueur maghrébin de l’année 2017, devant Riyad Mahrez et Hakim Ziyech.

Cette année il s’est bien illustré surtout depuis le départ de  Bonucci. Il a montré ses atouts et il a donc arraché  un doublé avec la Vieille Dame Championnat-Coupe. Mais, ironie du sort, on relève que depuis le retour de Leonardo Bonucci, il est condamné à une place de remplaçant de luxe.

En tous les acas, il a bien brillé  lors du dernier Mondial avec le brassard de capitaine du Maroc.

Hakimi: à peine 19 ans et il figure déjà parmi les joueurs les plus cités au pays de la Manschaft.  Achraf Hakimi est passé  du  Real Madrid au Borussia Dortmund pour montrer toute sa polyvalence dans le jeu.

Le latéral qui a la particularité de jouer aussi bien à gauche et à droite a été lancé par un certain  Zidane au Real. Ce qui constitue déjà une reference.

Il compte déjà trois passes décisives et est très bien apprécié du coté de l’Allemagne. Avec la seleciton marocaine, il a joué les trois matches dans le couloir gauche en Russie et il fait preuve d’une étonnante maturité. Prête par le Real au Borussia Dortmund pour les deux prochaines saisons, ce dernier club veut bien l’avoir définitivement. Un signe…

Ziyech :  il est un des joueurs africains les plus doués du moment. Etant  déjà élu meilleur joueur du Championnat des Pays-Bas 2017-2018, cela prouve, au moins, que dans le pays de Johan Cruijff, Hakim Ziyech (25 ans) il est bien considéré. Les statistiques parlent d’ailleurs bien pour lui surtout en cette deuxième partie de l’an 2018où il est auteur de 15 buts et 7 passes décisives toutes compétitions confondues.

Etant dans un des meilleurs clubs européens et il va d’ailleurs défier en huitième de finale le Real Madrid. En sélection marocaine, il est incontournable dans l’effectif du sélectionneur Hervé Renard (12 buts en 23 sélections).

 

Badri, Khazri et Sliti représentent la Tunisie 

Badri : l’international tunisien de l’Espérance de Tunis, Anice Badri (28 ans), a gagné cette année 2018 la Ligue des champions de la CAF aux dépens d’Al-Ahly (1-3, 3-0). Et dans ce tournoi continental, Anice Badri a été l’homme de la compétition avec ses  8 buts en 16 matches pour cet ailier de charme.

En seleciton nationale, il a participé au dernier Mondial avec les Aigles de Carthage lui qui a été obligé de s’éclipser à 16 ans à cause d’une hernie discale avant de revenir, petit à petit depuis 2008. Et c’est le club de son pays, l’Espérance qui lui offre un bon contrat qu’il rempli pour le moment à merveille. Et ce n’était que justice rendue lorsque Nabil Maaloul, le sélectionneur de la Tunisie, lui offre logiquement un ticket pour la Russie.

Khazri : l’insaisissable attaquant de Saint-Etienne, Wahbi Khazri (27 ans) fait des merveilles et émerveilles les fans  Verts en Ligue A française avec ses neuf buts en seize matches sous les couleurs de Saint-Etienne.. Soit autant que l’an dernier avec Rennes en 24 matches.
En sélection tunisienne, il enregistre sa  4ème participation à la CAN (2013, 2015, 2017 et 2019). Il a également rempli avec satisfaction ses missions lors du dernier Mondial en Russie avec les Aigles de Carthage. D’ailleurs, l’histoire retiendra que Khazri est devenu en Russie,  le premier tunisien à marquer deux buts lors d’une Coupe du monde.

Sliti : sous les couleurs de son club le Dijon FCO, Naim Sliti a démontré cette saison toutes ses qualités en L1. Alors qu’il était prêté par le LOSC la saison dernière, Dijon a rapidement levé son option d’achat. À 26 ans, l’ancien du Red Star est un des joueurs les plus techniques du Championnat de France. À un moment, on a même pensé le voir rejoindre Rennes ou Bordeaux, mais il est finalement resté auprès d’Olivier Dall’Oglio, l’entraîneur des Bourguignons. Avec la Tunisie, il a bien rempli son rôle au service du collectif dans le dernier Mondial en Russie. En Coupe d’Afrique des nations, cette année, Sliti s’est illustré par le fait qu’il a été décisif à deux reprises contre l’Egypte en éliminatoire. Qualifié avec sa sélection, il sera l’un des joueurs les plus attendus  la CAN 2019.
Ainsi, les neuf nominés attendront bien le vote dès ce dimanche pour savoir qui d’entre eux sera finalement le meilleur joueur Maghrébin en cette année 2018.