Mohamed Bayo

France – Clermont : Mohamed Bayo sort du silence et assume

Publié le : / Par

Mohamed Bayo fait face à des ennuis judiciaires depuis dimanche. Mis en garde à vue pour délit de fuite et conduite en état d’ivresse, le Guinéen a été libéré ce lundi. Quelques heures après, l’attaquant de Clermont brise le silence et assume ses erreurs.

De buteur aux ennuis judiciaires, l’international guinéen a passé une fin de week-end plutôt triste. Impliqué dans un accident de circulation qui a fait deux blessés, Mohamed Bayo a été interpellé puis mis en garde à vue pour délit de fuite et conduite en état d’ivresse. Un acte irresponsable que reconnaît le joueur lui-même dans un message sur son compte Twitter.

« J’ai fait preuve d’une attitude irresponsable après le match face à Nantes. Au moment de l’accident, j’ai paniqué, j’ai eu peur des conséquences.
Loin d’être lucide, j’ai, dans un premier temps, quitté les lieux, mais j’ai souhaité porter secours aux victimes et revenir pour assumer. Oui, j’assume », a commencé par dire Bayo avant de se confondre en excuses vis-à-vis des victimes et de ses proches.

« J’assume mes erreurs, j’assume ma responsabilité, et je souhaite du plus profond de mon cœur présenter toutes mes sincères excuses aux blessés, à leurs familles, leurs proches. Mais aussi à mon club, mes coéquipiers, mon entraineur et son staff, à la ville de Clermont, à ma famille, et enfin à ceux qui sont là pour moi au quotidien », a poursuivi le Clermontois avant d’ajouter :

« Au volant, nous avons tous un devoir d’exemplarité, je regrette d’avoir failli à cette mission et mis en danger la vie des autres. Je prends acte des décisions qui seront prises et j’ai conscience de la gravité de mes actes », a avoué Mohamed Bayo. Libéré ce lundi, l’international guinéen doit comparaître devant le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand le 28 juin 2022 pour une audience. Il sera jugé pour « conduite en état d’ivresse et blessures involontaires ».