FRANCE -BELGIQUE: THIERRY HENRY ENTRE LE DILEMME DU COEUR ET DE LA RAISON

Par Yannick Kenné Thierry Henry s’apprête à vivre sa toute première demi-finale de Coupe du monde en tant que technicien, non pas avec sa France natale qui affronte la Belgique mardi à Saint-Pétersbourg, mais assis sur le banc de touche des Diables rouges aux côtés de Roberto Martinez, l’entraineur principal. Il s’agit d’un moment historique […]

Avatar de nassim67kouba Par 09/07/2018 - 17:02
Par Yannick Kenné

Thierry Henry s’apprête à vivre sa toute première demi-finale de Coupe du monde en tant que technicien, non pas avec sa France natale qui affronte la Belgique mardi à Saint-Pétersbourg, mais assis sur le banc de touche des Diables rouges aux côtés de Roberto Martinez, l’entraineur principal. Il s’agit d’un moment historique pour l’ancienne vedette d’Arsenal, qui vit sa première expérience au sein d’une sélection nationale, deux ans seulement après l’obtention de son diplôme d’entraineur auprès de l’UEFA en mars 2016.

Henry est dans le secret des dieux, et impliqué dans le plan de jeu concocté par Roberto Martinez pour contrer la France et tenter de se frayer un chemin vers la finale, n’en déplaise au confrère français Gilles Verdez, chroniqueur à CNews, très iconoclaste à l’égard de son compatriote. «Il devrait se mettre en retrait pour ce match. On est des Français avant d’être des footballeurs ! Il va lutter contre la France, Thierry Henry ? Après tout ce que la France lui a donné ! C’est hallucinant…», couine-t-il. La polémique n’a de cesse d’enfler depuis la qualification des Diables rouges face au Brésil en quart de finale. Mais Henry traité de tous les noms d’oiseaux, peut compter sur le soutien d’Arsène Wenger, son ancien mentor à Arsenal, pour qui «ce n’est pas une trahison, c’est une occasion pour lui d’apprendre le métier dans la foulée d’un entraîneur, sans avoir la pression».

En charge des attaquants

La France du football a sans doute des raisons d’émettre des réserves sur la présence de l’une de ses idoles dans le staff belge à la veille de ce rendez-vous historique entre les deux voisins. Ce en raison de l’empreinte qu’a imprimée le champion du monde 1998 sur la triplette d’attaque des Diables rouges, Hazard-Lukaku-De Bruyne, qui totalise 14 buts, contre 9 pour le trio Giroud-Griezmann-Mbappé. Au moment de son recrutement, Henry a en effet été désigné «deuxième adjoint en charge des attaquants», avec un objectif clair : «il va aider nos joueurs à remporter un titre et se comporter en équipe», précisait Roberto Martinez en août 2016.

Henry met donc sa grande expérience engrangée en Premiership anglaise au service des joueurs belges, sortis pour la majorité de ce championnat. En dépit des épines et des ronces, l’aventure avec les Diables rouges est inouïe pour l’ancien joueur des New York Red Bulls. Il va sans dire qu’en ce moment, Henry ne compte pas parmi les personnalités les plus adulées des Français, mais il devra assumer avant tout le choix de la raison, qu’importe ce que lui impose son cœur.

 

© Africafootunited, 2022 L’utilisation et/ou la duplication non autorisée des contenus, images ou logo de la marque sans autorisation expresse et écrite d’Africa Foot United est strictement interdite. Tout utilisateur qui agit en fraude des présentes avis de droit d’auteur s’expose à des poursuites civiles et pénales par l’éditeur du site.
Nos recommandations: