France : Annoncé à Saint-Etienne, Laurent Batlles réagit 

France : Annoncé à Saint-Etienne, Laurent Batlles réagit 

Publié le : / Par

Très sollicité ces derniers temps par les clubs de Ligue 1, l’entraîneur de l’ESTAC Laurent Batlles était également pressenti pour succéder à Claude Puel à l’AS Saint-Étienne. Mais l’homme n’est pas aussi emballé par l’idée de quitter son club de l’ESTAC. Il a d’ailleurs réagit à l’intérêt qu’il suscite chez nos confrères de L’Equipe. 

Ancien entraîneur adjoint de Christophe Galtier à Lille, Laurent Batlles s’est engagé avec l’ESTAC. Malgré qu’il soit sous contrat jusqu’en 2022, le technicien français fait l’objet d’une convoitise rude de certains clubs de Ligue 1. Il a été annoncé à Bordeaux, Montpellier, et à Toulouse. Mais cette semaine, son nom revient avec insistance à l’AS Saint-Étienne pour prendre la succession de Claude Puel auteur d’une saison très compliquée. Mais Laurent a réagi à ses rumeurs ce jeudi lors d’un entretien accordé à L’Equipe.

« Si, je suis fier d’avoir été convoité par Saint-Étienne, Montpellier, Toulouse, Bordeaux ? Non, ce n’est pas de la fierté. Le plus important, pour moi, c’est d’essayer de prouver qu’il y a du contenu niveau football dans ce que je propose et ce qu’on propose. Après, si les gens me disent : « C’est important qu’on vienne te chercher car on aimerait avoir la même chose »… Ça fait partie du métier d’être convoité quand on a des résultats. Je n’y réfléchis pas trop. Mais être convoité est une récompense du travail effectué. Il y a des raisons d’en être fier, non ?

Oui, mais c’est justement… (Il reformule.) Quand on me dit : « Ton équipe joue comme ça, elle a un système particulier », c’est ça qui est intéressant. Les gens s’identifient à l’entraîneur car il joue d’une certaine façon. Mais il faut aussi que ce soit fait pour gagner, pas juste pour montrer qu’on est meilleur qu’un autre. Je n’ai pas cette prétention », a-t-il confié.