Football-Togo: Coups de fouets dans le corps arbitral

Football-Togo: Coups de fouets dans le corps arbitral

Publié le : / Par

Ce 12 août 2019, la Commission de Discipline de la Fédération Togolaise de Football a rendu ses décisions, suite aux allégations de corruption entourant le match qui a opposé les ANGES de Notsè à l’ASKO de Kara, le 7 avril 2019 à Notsè.

La commission de discipline a pris des décisions dont voici la teneur:

Condamner M. KPANAKE Aboza, Arbitre fédéral de son état, à dix (10) ans d’interdiction d’exercer toute activité relative au football et à une amende de 200.000 FCFA pour corruption active sur le match ANGES FC vs ASKO, conformément à l’article 63.1 du Code de discipline.

Condamner M. BIYAO Adam Moukaïla, Arbitre, 1er Assistant sur le match en cause, à huit (08) ans d’interdiction d’exercer toute activité relative au football et à une amende de 200.000 FCFA pour corruption passive sur le match ANGES FC vs ASKO, conformément à l’article 63.2 du Code de discipline.

Condamner M. GNAMASSOU Kowou, Arbitre, 2eme Assistant sur le match en cause, à quatre (04) ans d’interdiction d’exercer toute activité relative au football et à une amende 200.000 FCFA pour corruption passive sur le match ANGES FC vs ASKO, conformément à l’article 63.2 du code de discipline.

Condamner M. OURO BAGNA Raouf, Arbitre principal sur le match en cause, à deux (02) ans d’interdiction d’exercer toute activité relative au football et à une amende de 200.000 FCFA pour avoir couvert les actes de corruption de ses collègues, conformément aux article 9.2 et 63.2 du Code de discipline.

Ordonner la confiscation à la charge de M. BIYAO Adam Moukaïla, conformément à l’article 63.3 du Code de discipline, des 50.000 FCFA ayant servi de base aux actes de corruption.

Prononcer un avertissement contre M. BAWA Adamou, pour défaut de collaboration conformément à l’article 123.3 du Code de discipline.

En attendant de voir plus clair dans ces différentes décisions de la Commission de discipline, les supputations continuent.