Football Leaks : le traitement princier de Bertrand Traoré à Lyon

Football Leaks : le traitement princier de Bertrand Traoré à Lyon

Publié le : / Par

Des documents sur les Football Leaks saison 2, révélés par le journal français en ligne Mediacités, antenne lyonnaise, renseignent ce mercredi sur les primes de performances et avantages dus à certains joueurs lyonnais parmi lesquels le burkinabè Bertrand Traoré. L’attaquant de 23 ans est un petit «prince lyonnais» qui jouit plutôt bien de ces primes qui se greffent à son contrat.

Traoré bénéficie a par exemple bénéficié d’une augmentation de salaire la saison dernière grâce à ses belles performances sous le maillot lyonnais. Il a vu son salaire mensuel passer de 270 000 euros à 320 000 euros lorsqu’il avait atteint la barre des 18 buts toutes compétitions confondues. La clause de son contrat qui l’autorise lui offre aussi une revalorisation équivaut désormais à 350 000 euros, s’il inscrit au moins vingt buts cette saison. Il a déjà inscrit 10 buts cette saison toutes compétitions confondues, et il lui reste une moitié pour jouir de l’augmentation de 30 000 euros. Lyon est encore en course en Coupe de France ainsi qu’en Ligue des champions. Bertrand Traoré bénéficie encore d’un très large champ d’action pour remplir ces objectifs.

L’Etalon s’est également vu promettre une prime spéciale de 250 000 euros, s’il est élu joueur africain de l’année en Ligue 1, autrement dit, s’il obtient le prix Marc-Vivien Foé. Il touche aussi une prime d’éthique qui avoisine les 10% du salaire fixe. Seulement, il ne peut en bénéficier que s’il s’illustre par une attitude exemplaire aux yeux des dirigeants lyonnais, en observant sagement les «neufs règles» de comportement incluant «l’absence de commentaire public négatif sur (le) club, ceux qui y travaillent et ceux qui le soutiennent».