Finales des compétitions des clubs de la CAF : Une programmation hasardeuse !

Finales des compétitions des clubs de la CAF : Une programmation hasardeuse !

Publié le : / Par
Les dates de déroulement des finales des coupes de la CAF des clubs ne semblent guère avoir fait l’objet d’une étude sérieuse, qui réponde à des objectifs et des besoins bien précis. 
Programmées en période de grande chaleur sur le continent et durant le déroulement de deux compétitions internationales footballistiques majeures, en l’occurrence l’Euro et de Copa America, les finales des coupes de la confédération africaine des clubs n’ont pratiquement aucune audience. A titre d’exemple, cette finale de la coupe de la CAF entre la JS Kabylie et le Raja de Casablanca à Cotonou, est un non événement au Bénin, notamment en cette période de pandémie. Il ne peut en être autrement en raison de la conjoncture, et les journalistes d’Africa Foot United présents sur les lieux le confirment.  En effet, programmer ces finales à ces dates-là, 10 juillet pour cette coupe de la CAF et 17 juillet pour la champions league entre le Ahly et Kaizers Chief au Maroc, est un signe, qui ne trompe pas sur le manque d’ambition et de visibilité des organisateurs. Ces derniers n’ont certainement pas pris en considération les pertes, sur tous les plans pour le football africain. Quoique vous fassiez, vous ne pouvez pas attirer l’attention des médias lourds sur votre événement, quand celui-ci coïncide avec des compétitions sportives de l’envergure de l’Euro et de la Copa America. Ils ne se bousculeront pas au portillon pour obtenir le droit de retransmettre ces matchs.
Arrivé dans au Bénin pour assister à la finale de la coupe de la CAF, le nouveau patron de la CAF, le Sud-Africain Patrice Motsepe, a déclaré: « Je sais que nous aurons droit à une belle finale ce soir ». C’est une déclaration de circonstances pas plus car une belle finale, on ne peut l’avoir que si les deux adversaires se trouvent dans les meilleures conditions possibles. Et c’est loin d’être le cas de la JSK et du RAJA, obligés de jouer des matchs de championnat dans leurs pays respectifs en raison du retard dans la programmation pour cause de pandémie sanitaire et d’incompétence également. Ajoutez à cela la fatigue du déplacement au Bénin et la chaleur estivale, et vous aurez deux équipes au bord de l’épuisement, dont le seul but est de gagner un trophée sans se soucier de la manière. En emboîtant le pas à l’UEFA dans la programmation des compétitions des clubs, alors que le climat est différent sur les deux continents, la CAF ne semble pas avoir pris la meilleure décision. Pour les téléspectateurs amateurs de football, le choix est vite fait entre la champions league européenne et la champions league africaine, tout comme entre l’Europa League et la coupe de la CAF. Il serait peut être temps de repenser ces décisions au niveau de la CAF et les adapter à la réalité du continent, et également pour rentabiliser ces compétitions des clubs, dont les revenus seraient très utiles aux fédérations et aux clubs participants, qui souffrent de l’absence des moyens financiers.