FINALE RETOUR COUPE CAF / AS VITA CLUB – RAJA AC  LE RAJA, LE GRAAL À PORTÉ DE MAIN

FINALE RETOUR COUPE CAF / AS VITA CLUB – RAJA AC LE RAJA, LE GRAAL À PORTÉ DE MAIN

Publié le : / Par

Un retard de trois buts à remonter avant d’en mettre un quatrième sans en encaisser, voilà le scenario parfait pour que l’AS Vita soulève le graal face au Raja Casablanca dimanche au stade des Martyrs.

Une équation qui sera visiblement difficile à réaliser au vue de la piètre prestation des poulains de Florent Ibenge à Casa. Après une chaotique manche aller, où ils avaient su déjouer en première période en gardant leur cage inviolée avant de couler à la reprise en encaissant 3 buts, les Congolais se donneront les moyens d’exister et de laver l’affront. Ils n’en ont pas le choix. S’ils veulent s’emparer dame coupe, ils doivent y mettre la manière. Rendre une copie bien meilleure que celle proposée au Maroc. Ngoy Emomo et ses partenaires, décevants, au match aller doivent prendre leurs responsabilités. Cette débâcle de Mohamed V était la leur. À eux de faire montre de leur orgueil et rendre fiers les supporters, partagés entre déception et optimisme. Blessé au bout de la demie heure à Casa, Jean Marc Makusu, avait cruellement manqué à sa formation dans l’impact offensive. Avec le retour d’un élément clé et un stade des Martyrs chaud bouillant, l’AS Vita pourrait créer la surprise là où l’attend le moins.

Les Rajouis ont 90 min de bonheur devant eux. Au stade des Martyrs, ils n’auront pas la pression. Car le job a presque été fait à Mohamed V sept jours avant. Débuter une finale retour de Coupe avec trois buts d’avance, ça pèse lourd, très lourd dans la balance. Et ça, Juan Carlos Garrido et ses hommes le savent. Ils voudront s’appuyer sur ce détail important pour glaner un autre trophée continental après celui de 2003. Privés de Mouhcine Iajour, coupable d’un acte antisportif en fin de match, le technicien pourra encore miser sur Benhalib, auteur d’un doublé et de Rahimi également buteur à l’aller. Au Raja Athletic Club, il suffira juste d’être vigilant et porter le coup de massue, s’il en a la possibilité. Vue que les Congolais se jetteront à l’abordage afin de recoller, les Marocains pourraient bien profiter des boulevards laissés et être sacrés pour la deuxième fois dans la compétition.