FINALE RETOUR COUPE CAF / AS VITA CLUB 3 – RAJA CA 1 : LE RAJA CASABLANCA S’OFFRE LA CONFÉDÉRATION

FINALE RETOUR COUPE CAF / AS VITA CLUB 3 – RAJA CA 1 : LE RAJA CASABLANCA S’OFFRE LA CONFÉDÉRATION

Publié le : / Par

Alors que les Congolais débutaient idéalement la partie, c’est plutôt les Marocains qui s’offraient la première opportunité de la partie. Bien lancé par Hafidi, Rahimi enrhumait Shabani puis offrait un finish de rêve à Benhalib qui manquait le cadre (4è). Cet avertissement, l’AS Vita ne prendra pas au sérieux. Derrière, le Raja continuait à faire semblant de subir avant d’assommer le Vita après une grosse occasion vendangée par Makusu. À la réception d’un service de Benhalib en retrait, Hafidi trompait Lukong (0-1 ; 21è). Loin sans faux, le Raja tenait sa Coupe avant même la fin du temps règlementaire. Le spectacle proposé par les Dauphin Noir était très loin d’une formation capable de renverser la vapeur. Mais de l’orgueil, Makusu en a. Il l’exprimait à travers une belle frappe droite qui nettoyait la lucarne de Zniti juste avant la pause (1-1 ; 45è+3). Une réalisation qui entretenait peut-être l’espoir dans le camp de Florent Ibenge.

Au retour des vestiaires, le Raja continuait sur sa lancée. Celle de ne pas arrêter d’attaquer au risque de se mettre en danger. Benoun et ses coéquipiers qui pensaient appliquer à la lettre les consignes de Garrido, seront surpris par le coaching payant de Ibenge. Entré en cours de jeu, Batezadio assurait le second but après un assist de Makusu (2-1 ; 71è). Les hommes de Garrido accusaient le coup physiquement. Ceux de Ibenge en profitaient pour réduire l’écart. L’œuvre de Ngoma (3-1 ; 77è). Plus que deux buts à mettre pour que les Dauphin s’emparent du trophée. Ils ne le réaliseront pas. Sur l’ensemble des deux rencontres, il leur a manqué la combativité, l’adresse devant les perches et un p’tit peu de chance. Après une large victoire au match aller (3-0) le Raja Casablanca s’offre la seconde Coupe de la Confédération après celle de 2003 même avec une défaite (3-1) dans un stade des Martyrs réduit en silence.