Finale LDC CAF/ Al Ahly -Zamalek: duel au sommet entre deux tacticiens

La finale de la ligue africaine des champions offre ce vendredi au Caire un duel entre les deux grands clubs  historiques de l’Égypte, le Al Ahly du Caire et le Zamalek du Caire. Un derby fratricide entre deux grands géants du football africain qui cumulent à eux deux 13 trophées de Ligue des Champions africaine. […]

Avatar de nassim67kouba Par 27/11/2020 - 01:27
Finale LDC CAF/ Al Ahly -Zamalek:  duel au sommet entre deux  tacticiens

La finale de la ligue africaine des champions offre ce vendredi au Caire un duel entre les deux grands clubs  historiques de l’Égypte, le Al Ahly du Caire et le Zamalek du Caire.

Un derby fratricide entre deux grands géants du football africain qui cumulent à eux deux 13 trophées de Ligue des Champions africaine. D’un Côté le Al Ahly avec ses 8 trophées ( Record) et de l’autre le Zamalek avec ses 5 précieux sésame dans la compétition.

Au delà d’une rencontre inédite entre frère ennemis en finale de la Ligue des Champions africaine, ce sera également un beau duel entre deux tacticien au style de jeu similaire mais qui sont opposés sur d’autres plans.

D’un côté  Pitso Mosimane, l’entraîneur sud africain du Al Alhly et de l’autre le  coach du Zamalek , Jaime  Pacheko, le portugais.

Pour cette finale inédite entre les deux équipes cairotes, le Al Ahly et le Zamalek, la bataille tactique s’annonce donc rude entre Pitso  Mosimane( Al Ahly) et Jaime Pacheko( Zamalek).

Les deux entraîneurs sont arrivés en septembre dernier à la tête des deux clubs.

Un style tactique similaire

Si Ces deux entraîneurs  Pitso Mosimané et Jaime Pacheko  sont adeptes d’un jeu léché et ultra offensif dans un dispositif de 4-3-3 avec une volonté constante de tenir le ballon et de faire mal à l’adversaire à travers le jeu au sol faite de petites touches de balles entre les intervalles, ils présentent également des points divergents quand à leurs parcours.

ces deux tacticiens présentent des similitudes au niveau du style de jeu, par contre tout les opposent sur le plan du contexte 

Un contexte favorable pour Pitso Mosimane au détriment de Jaime Pacheko 

Nommé à la tête du Al Ahly du Caire en Septembre passé, Le technicien sud africain de 56 ans est le premier entraîneur noir a dirigé le grand Al Ahly. Ancien entraîneur du Mamelodi Sundowns et  de l’équipe nationale de l’Afrique du Sud entre 2010 et 2012, Pitso Mosimane est un connaisseur fin du football africain.il a déjà remporté 10 trophées dans sa carrière d’entraîneur.

LIRE AUSSI:   Ligue des Champions : Mané et Mahrez dans le onze type de la semaine

De son côté, l’entraîneur portugais du Zamalek Jaime Pacheko (62 ans) est très côté au Portugal. En 2001, il a remporté à la surprise générale le championnat portugais avec Boavista. Le technicien lusitanien a également entraîné le RCD Mallorque en Espagne, mais aussi des clubs chinois à l’instar du Beijing Guoan et du Tianjin Teda, son dernier club avant de débarquer à nouveau au Zamalek en septembre dernier.

Contrairement à son homologue du Al Ahly, l’entraîneur du Zamalek n’a pas  une terrible connaissance du football africain.

L’experience des compétitions africaines parle pour Pitso Mosimane

Le technicien sud africain à une connaissance parfaite de la ligue des champions africaine puisque ce dernier a remporté cette compétition en 2016 lorsqu’il dirigeait le Mamelodi Sundowns face au Zamalek du Caire en finale.

Face aux clubs égyptiens, le nouvel entraîneur du Al Ahly présente un bilan positif avec 4 victoires, 1 nul ,3 défaites, 12 buts marqués et 6 encaissés.

De son côté Jaime Pacheko, l’entraîneur du Zamalek du Caire n’a pas une si grande expérience de la plus prestigieuse compétition africaine des clubs puisque son court passage de deux mois à la tête du Zamalek en 2014 ne lui a pas permis d’étaler toutes ses compétences.

Au vu du contexte, de l’expérience des compétitions africaines des clubs, Pitso Mosimane, l’entraîneur du Al Ahly part avec une longueur d’avance dans ce duel mais Jaime Pacheko  pourrait surprendre son adversaire de cette finale  grâce à son génie.

 

 

Nos recommandations: