Finale de la coupe de la CAF  JSK-RAJA :  Le jour « J »‘ est enfin arrivé

Finale de la coupe de la CAF JSK-RAJA : Le jour « J »‘ est enfin arrivé

Publié le : / Par

Le jour J est arrivé pour les deux équipes finalistes.  Et ce dans une finale inédite puisque c’est la première fois que cette dernière se dispute en un seul match  qui peut aller jusqu’aux penalties en cas d’égalité après les prolongations.

Inédite parce qu’elle se joue  dans  un  stade de l ‘amitié Général Mathieu Kérékou  et dans un pays le pays qui n’a  jamais eu le privilège d’organiser une compétition d’envergure continentale et médiatique comme le sont  ces  coupes interclubs ou une CAN des nations séniors.

Il est vrai que le Bénin a organisé  en 2005 une CAN de la catégorie junior mais n’a pas eu le retentissement comme cette finale. Deux équipes qui se connaissent que trop bien puisque le RAJA  de Casablanca et  la  Jeunesse sportive de Kabylie (JSK )ont eu à croiser les crampons plusieurs fois au cours de leur aventure continentale.

Deux équipes qui à elles seules totalisent 17 titres continentaux dont 09 pour le RAJA et 08 pour la JSK. Deux équipes qui affectionnent bien cette compétition particulièrement puisque la JSK veut s’offrir son trophée dans cette coupe de la CAF et le RAJA son troisième.

Pour ce match, c’est la concentration maximale. Il faut dire qu’une finale n’est pas un match comme les autres. On la vit différemment. Les deux coaches ont mis en place leur stratégie. Ils ont concocté des plans en fonction du visionnage des différents matchs disputés jusque-là par les deux équipes.

Pour Lavagne côté JSK comme pour  Chabbi côté RAJA, la balle est désormais dans le camp des joueurs. Pour la JSK, on sait que Lavagne est resté  dans cette logique de  » on ne change pas une équipe qui gagne » puisque Boulahia jusque là incertain sera d’entrée dans le onze titulaire.

Idem pour Chaabi qui a quelques variantes en fonction de l’adversaire  comptera sur sa force de frappe Malongo  et Rahimi pour déstabiliser cette  défense de la JSK qui reste le point fort de cette formation kabyle.

La partie, pour rappel, sera dirigée par l’arbitre Sud africain Victor Miguel de Freitas.

Le Stade de l’Amitié général Mathieu Kérékou livrera son verdict sur les coups de 22 heures. Il restera gravé dans l’histoire et les mémoires d’une des deux formations.

Désormais faites vos jeux, les dés sont jetés. Le jour de gloire est arrivé pour l’une des deux équipes.