UG4pvjT65WTIL2etBFVj Finale de la CAN 2019 Sénégal - Algérie ce vendredi au Caire : Les Algériens à un match de la 2ème étoile africaine

Finale de la CAN 2019 Sénégal – Algérie ce vendredi au Caire : Les Algériens à un match de la 2ème étoile africaine

Publié le : / Par

Après avoir enregistré son unique titre africain en 1990, à Alger, sous la houlette d’un quatuor de techniciens locaux dirigé par le défunt  Abdelhamid Kermali, la sélection algérienne, version 2019 qui est dirigée par un autre technicien local à savoir Djamel Belmadi, veut donc assurer un second titre continental, mais cette fois-ci hors de l’Algérie. .

Ainsi, ce vendredi, la finale de la 32e édition de la Coupe  d’Afrique des nations de football (CAN-2019), prévue au  stade international du Caire entre l’Algérie et le Sénégal, est la huitième  dans l’histoire de la compétition entre deux équipes qui se sont déjà  affrontées lors de la phase de groupes du même tournoi. 

L’Algérie et le Sénégal se sont rencontrés le 27 juin lors de la 2e  journée du groupe « C » dans un match qui s’est terminé en faveur des « Verts »  (1-0) au stade 30-Juin du Caire, sur un but de Youcef Belaïli (49e). 

Les « Verts », que personne n’attendait à ce dernier stade de la  compétition, ont réalisé un parcours époustouflant, éliminant notamment  tour à tour la Côte d’Ivoire et le Nigeria, deux ogres du football  continental. 

L’équipe nationale, cuvée Djamel Belmadi, a su se frayer un chemin dans ce  tournoi, le premier en présence de 24 pays, pour passer d’un outsider  au favori N.1 à la succession du Cameroun, éliminé en 1/8 de finale. 

Il ne reste donc que l’écueil du Sénégal de Sadio Mané (Liverpool) pour décrocher une éventuelle deuxième étoile africaine, 29 ans après un premier titre  remporté à domicile. 

Les coéquipiers du capitaine Riyad Mahrez auront à cœur de rééditer  l’exploit de leurs aînés et écrire une nouvelle page dans l’histoire du  football national, même si la mission sera difficile face au Sénégal,  première nation sur le plan continental (22e au dernier classement de la  Fifa).

Un technicien local sera champion d’Afrique

Si le match sera âprement disputé entre les 22 acteurs sur le rectangle  vert, le duel s’annonce aussi passionnant entre le sélectionneur national  Djamel Belmadi et son homologue sénégalais Aliou Cissé, deux techniciens de  métier qui ont réussi à s’imposer dans cette CAN 2019.

Amis de longue date pour avoir grandi dans le même quartier en France, le  duel entre Djamel Belmadi et Aliou Cissé va constituer un match dans le  match. Si Belmadi semble avoir une longueur d’avance pour avoir battu son  adversaire au premier tour, Cissé, en poste depuis 2015, va chercher à  prendre sa revanche et mener les « Lions de la Teranga » au premier titre de  leur histoire. 

Mais, une chose est sûre dans ce même ordre d’idée : c’est bel et bien un technicien local qui sera champion d’Afrique dans cette CAN 2019 en terre égyptienne.

Sur le plan de l’effectif, l’équipe nationale se présentera avec un groupe  au complet, à l’exception du défenseur Youcef Atal, forfait en raison d’une  fracture de la clavicule.

Quant aux Sénégalais, ils seront privés des services de l’imposant défenseur  central Kalidou Koulibaly (Naples), suspendu pour cumul de cartons,  en tentant d’écrire leur nom sur les tablettes de l’épreuve pour la première  fois de leur histoire, 17 ans après leur défaite en finale de la CAN-2002  face au Cameroun (0-0, aux t.a.b : 2-3) à Bamako. 

Enfin, il est important de signaler que cette finale  Sénégal-Algérie sera arbitrée par le sud-africain  Victor Miguel de Freitas Gomes qui sera assisté de son compatriote Zaki Sawila et Sorro Fustoni du Lesotho, tandis que le  Congolais Jean-Jacques N’Dala sera le quatrième arbitre.

Au vu de la valeur intrinsèque des joueurs constituant les deux sélections, ce match s’annonce des plus ouverts et risque bien de se joueur sur un détail. La rencontre pourrait se terminer durant les 90 minutes initiales ou aller jusqu’aux prolongations, mais elle pourrait également aller au delà et ne se terminer que suite à ma fatidique série des tirs au but. En tous cas, bien malin celui qui oserait émettre le moindre pronostic dans ce duel entre deux villes connaissances sur le plan continental.