eCYPyZTvaWenNO4vAVpX Finale de la C1 dames, Barcelone-Olympique de Lyon ce samedi à Budapest : Les Barcelonaises prêtes pour l'exploit

Finale de la C1 dames, Barcelone-Olympique de Lyon ce samedi à Budapest : Les Barcelonaises prêtes pour l’exploit

Publié le : / Par

Les lyonnaises, triple tenantes du titre, auront l’occasion de remporter de nouveau le plus prestigieux des trophées, après avoir battu l’Ajax Amsterdam en huitième de finale, Wolfsbourg en quart de finale, Chelsea en demi-finale.

Quant aux espagnoles, et bien qu’elles ne sont pas aussi efficaces et aussi titrées que leurs homologues masculins, elles donneront certainement du fil à retordre aux Lyonnaises, clairement en fin de cycle cette saison.

L’équipe féminine du FC Barcelone a éliminé Glasgow City en huitièmes, LSK Kvinner en quarts et le Bayern Munich en demi-finale.

L’équipe lyonnaise est bien favorite en puissance dans ce dernier grand rendez-vous de football féminin avant la Coupe du monde en France (7 juin-7 juillet), de par la riche expérience de ses joueuses qui tenteront une quatrième Ligue des champions d’affilée, mais 

l’outsider Barcelone, ne se présentera certainement pas en victime toute désignée, en dépit de sa première finale européenne.

 Attention aux surprises en football !

Les coéquipières de Wendie Renard se doivent de ne point sous-estimer ces Espagnoles d’autant que l’élimination du Bayern en demi-finale par ces coriaces barcelonaise est bien là pour rappeler qu’en football tout est possible.

D’ailleurs, le président de l’équipe lyonnaise, Jean-Michel Aulas, estime que « C’est mythique de jouer un Barcelone-OL en finale », commente le patron lyonnais auprès de l’AFP, prédisant un match « très difficile » face à un club qui monte en puissance après avoir « beaucoup investi », notamment pour attirer les stars Toni Duggan et Lieke Martens.

L’entraîneur Reynald Pedros déclare de son côté que « Si on gagne la finale, on arrivera au Mondial avec l’équipe de France avec un grand sourire et le plein d’énergie », espère la gardienne Bouhaddi.

E,n effet, le coach de l’OL compte beaucoup sur les  internationales françaises Sarah Bouhaddi, Griedge Mbock Bathy, Amel Majri,  Delphine Cascarino, Amandine Henry et Eugénie Le Sommer, dans cette finale.

Côté Barcelone, si les Espagnoles n’auront « rien à perdre », comme le dit la milieu lyonnaise Amel Majri, elles seront en revanche privées d’une de leurs meilleures armes offensives, la Française Kheira Hamraoui. L’ancienne Lyonnaise (2016-2018), unique buteuse en demi-finale aller contre le Bayern Munich, s’est vu infliger un carton rouge au retour.

Lluís Cortés qui, à quelques jours de cette finale de la Ligue des champions face à vient de voir son contrat renouvelé, jusqu’en 2020, saura bien trouver la solution de parer à cette absence de taille et pourquoi pas créer la grande surprise.
D’ailleurs, le vice-président blaugrana, Jordi Mestre, le dit si bien : « Lyon est parmi les trois ou quatre meilleures équipes d’Europe, si ce n’est la meilleure. Nous les avons déjà affrontées, c’est une équipe très solide, toute l’Europe le sait. (…) Mais bien sûr que nous pouvons créer la surprise… », a-t-il conclu.