FINALE ALLER COUPE DE LA  CAF 2018  / RAJA CASABLANCA – AS VITA CLUB  : FLORENT IBENGE, CONSÉCRATION OU CLAP DE FIN

FINALE ALLER COUPE DE LA CAF 2018 / RAJA CASABLANCA – AS VITA CLUB : FLORENT IBENGE, CONSÉCRATION OU CLAP DE FIN

Publié le : / Par

L’occasion pour lui de faire monter les enchères et de mettre davantage le public congolais dans la poche,  lors de la première manche de la finale de Coupe de la Confédération.

Dans sa double casquette car déjà sélectionneur de l’équipe nationale de la RD Congo, Florent Ibenge entend offrir aux Dauphins Noirs leur premier sésame dans cette compétition. Après plusieurs titres nationaux et un parcours plutôt satisfaisant avec les seniors Léopards, coach Ibenge entend franchir un autre pallier dans sa jeune carrière.

Décrié et traîné dans la boue par une frange du public sportif congolais après une élimination en qualification de la Coupe du monde de la Russie, le technicien congolais à l’intention de propulser l’équipe de son enfance, l’AS Vita, sur le toit de l’Afrique quatre ans après un échec en finale de Ligue africaine des champions face à l’Entente Sportive Sétifienne (2-2 ; 1-1).

Mieux que quiconque, l’ancien coach de Shangaï Shenhua sait que l’explication de Casa sera cruciale pour sa formation avant le second acte le 2 décembre prochain au stade des Martyrs. Mais aussi pour la suite de sa carrière sur le banc des Verts et Noirs et des Léopards.

De l’autre côté du fleuve Congo tous sont unanimes concernant son talent et son apport au football congolais depuis sa prise en main des Dauphins en 2013 et des Léopards en 2014. Les titres glanés sur la scène nationale parlent en sa faveur c’est indéniable. À présent, c’est sur l’échiquier continental que Florent est attendue. Avec un premier vrai joker brûlé lors des qualificatifs du Mondial 2018, Ibenge n’aura pas d’excuse en échouant à nouveau au cours de cette double finale de C2. Pour lui, il s’agira d’une consécration où d’un clap de fin précipité chez lui, sans doute.