FECAFOOT : Vers une  candidature de Samuel Eto’o Fils?

FECAFOOT : Vers une  candidature de Samuel Eto’o Fils?

Publié le : / Par

L’ancien capitaine des Lions Indomptables a été aperçu ce samedi après-midi dans les gradins du Centre d’Excellence de la CAF à Mbankomo lors du match APEJES de Mfou-Canon de Yaoundé (2-2) comptant pour la 11ème journée du championnat Elite One. Un déplacement inhabituel qui vient donner du crédit à la rumeur qui annonce avec persistance, sa candidature à la prochaine élection à la tête de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT).

Dans un article publié ce vendredi 9 juillet 2021, le site d’informations journalducameroun.com a annoncé sans ambages que  l’ancien lion indomptable Samuel Eto’o Fils a décidé de se porter candidat  à la prochaine élection à la tête de la Fédération camerounaise de football prévue au mois d’octobre 2021. « Comme Didier Drogba en Côte d’Ivoire, Samuel Eto’o a décidé de se jeter dans le grand bain », écrit le journal, rappelant que lors d’une tournée nationale effectuée en début d’année 2021, Samuel Eto’o avait surtout rencontré les personnalités issues du monde du football.

La présence de l’ancien buteur du FC Barcelone au Centre d’Excellence de la Confédération africaine de football (CAF) à Mbankomo, en marge de la rencontre de la 11ème journée de l’Elite One entre APEJES de Mfou et le Canon sportif de Yaoundé est venue donner davantage de crédit à cette information qui a tôt fait d’embraser les réseaux sociaux. Un déplacement inhabituel qui pourrait s’inscrire dans le cadre  du lancement de la campagne du meilleur buteur de l’histoire des Lions indomptables pour la conquête de la tour de Tsinga.

Mais sur le chemin de la présidence, l’ancien conseiller d’Ahmad Ahmad l’ex président de la Confédération africaine de football devrait croiser deux autres personnalités de poids que sont : son ancien coéquipier en sélection Gérémi Njitap et Seidou Mbombo Njoya qu’il avait soutenu lors de l’élection de 2018.  Le président de la FIFPRO Afrique et l’actuel président de la FECAFOOT travaillent d’arrache-pied en coulisse pour s’offrir les faveurs des électeurs le moment venu.

N’étant pas délégué à l’assemblée générale de l’instance, Samuel Eto’o devrait se lancer à la recherche des parrainages. Il lui faut en effet être parrainé par au moins huit délégués (des corps de métier) de ladite assemblée générale pour voir sa candidature être acceptée. Un exercice qui s’est souvent avéré compliqué (voir le cas de Didier Drogba en Côte d’Ivoire) étant donné qu’un délégué ne peut parrainer plus d’un candidat.

Samuel Eto’o pourrait de plus, être desservi par sa double nationalité. Il se susurre qu’il a été demandé par l’équipe sortante au Comité d’éthique de la FECAFOOT « d’introduire un amendement sur les conditions d’éligibilité qui écarterait tous candidats ayant une double nationalité », indique Journal du Cameroun. L’assemblée générale extraordinaire de la FECAFOOT consacrée à l’adoption des nouveaux Statuts, du Code Électoral, du Code d’éthique, du Code Disciplinaire, et autres textes réglementaires de la FECAFOOT est programmée le mardi 13 juillet 2021 à l’Hôtel Mont Febe de Yaoundé.

L’adoption des nouveaux textes réglementaires de la FECAFOOT constitue un pas supplémentaire vers l’élection des nouveaux responsables de l’instance faitière du football camerounais.  Cette étape sera suivie de l’élection des exécutifs des Ligues départementales et des Ligues régionales ainsi que des délégués à l’assemblée générale de la FECAFOOT, respectivement en août et en septembre. L’élection du président et des membres du Comité exécutif de la FECAFOOT clôturera le processus en octobre prochain.