Fecafoot : sale temps pour Samuel Eto’o

Le Secrétaire général de la Fédération Camerounaise de Football vient de démissionner, au moment où l’exécutif de l’instance faitière du football camerounais fait face à des dissensions managériales avec le Conseil Transitoire du Football Professionnel.

Avatar de Joseph Essama (Cameroun) Par 21/05/2022 - 09:46
samuel eto'o Photo by Icon sport

Samuel Eto’o survivra-t-il à tous ces écueils ? Depuis quelques semaines, le président de la Fédération Camerounaise de Football (Fecafoot) fait face à plusieurs difficultés dans l’exercice de ses fonctions à la tête l’instance faitière du football camerounais. La dernière en date, la suspension de Paul Mebizo’o au poste de secrétaire général du Conseil Transitoire du Football Professionnel (CTFP) par le président dudit conseil,  Pierre Semengue. Une suspension jugée inopportune par Samuel Eto’o qui n’a pas manqué de rappeler, dans un communiqué du 16 mai 2022, que le CTFP est sous la tutelle de la Fecafoot et par conséquent seule la Fecafoot est habilitée à nommer les membres de cette commission.  Samuel Eto’o a par la suite tranché en indiquant que Paul Mebizo’o reste le secrétaire général en fonction du conseil transitoire.

Après ce rappel à l’ordre de  Samuel Eto’o, le général Pierre Semengue a lui aussi réagi. Le président du CTFP accuse Samuel Eto’o de ne pas respecter ses promesses  « l’autonomie administrative, financière et sportive promise depuis la mise en place du CTFP n’est toujours pas effective». Avant de préciser : «qu’une collaboration avec Monsieur Mebizo’o Paul n’est plus envisageable.»

Cet imbroglio entre la Fecafoot et la CTFP a créé une impasse au niveau des championnats MTN Elite One et Two. Car  le Conseil Transitoire du Football Professionnel a désormais deux secrétaires généraux et chacun fait à sa guise. Pour les matchs comptant pour la 7e journée du championnat, prévus ce week-end, le secrétaire général  adoubé par la Fecafoot a classé les matchs samedi, tandis que  celui  et celui nommé par CTFP, les a programmé le dimanche. Une situation qui embarrasse les clubs de football les clubs de football appelé à descendre dans l’arène.

Les dissensions entre la Fecafoot et le CTFP surviennent alors que Benjamin Didier Banlock, ami et protégé de Samuel Eto’o vient de démissionner  de son poste de Secrétaire général de la Fecafoot. Dans sa lettre de démission, l’ancien allié de Samuel Eto’o est formel : la gouvernance de l’instance faitière du football camerounais est catastrophique selon lui. «L’état des lieux de notre management et de notre gouvernance m’amène à en douter fortement au regard des évènements qui se succèdent, des faits divers qui se multiplient et de l’actualité qui donne à voir sans aucun doute, que la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) n’est pas en phase avec le projet qui vous a porté à la tête de cette fédération, » écrit-il dans sa lettre de démission.

Avant ces deux dernières actualités Samuel Eto’o avait déjà déjoué les menaces des présidents de clubs de première et deuxième divisions qui disaient ne plus poursuivre les championnats au cas où la Fecafoot ne leur reversait pas la totalité des 580 millions de subventions de l’Etat.

Toutes ces situations laissent à voir un Samuel Eto’o au fait des réalités managériales du football et qui malgré l’adversité tente de maintenir le cap, mais jusqu’à quand ? Les détracteurs de Samuel Eto’o pensent que ces actualités donnent « presque sens et forme, aux doutes de ceux qui estimaient que l’actuel locataire de la maison des footballeurs de Tsinga (siège de la Fecafoot) «est ontologiquement inapte à conduire le navire Fecafoot», analyse Luc Perry Wandji journaliste.

Mais s’il veut réussir sa mission à la Fecafoot, l’ancien attaquant des Lions indomptables se doit d’abord de remettre son propre management en cause. « Il doit notamment apprendre à écouter et éviter de vouloir tout faire au même moment », analyse un observateur.

 

 

© Africafootunited, 2022 L’utilisation et/ou la duplication non autorisée des contenus, images ou logo de la marque sans autorisation expresse et écrite d’Africa Foot United est strictement interdite. Tout utilisateur qui agit en fraude des présentes avis de droit d’auteur s’expose à des poursuites civiles et pénales par l’éditeur du site.
Avatar de Joseph Essama (Cameroun)
Passionné de journalisme, je travaille depuis près de 8 ans comme journaliste au Cameroun. J'ai servi en tant que journaliste politique dans plusieurs rédactions au Cameroun, avant de me reconvertir en économie puis au sport. Je suis membre de l'association des reporters sportifs du Cameroun (RSC). J'ai également collaboré avec plusieurs sites sportifs Camerounais.
Nos recommandations: