Exclusif – Entretien avec Denis Lavagne, coach de la JS Kabylie : « Les joueurs étaient tétanisés par l’enjeu »

Exclusif – Entretien avec Denis Lavagne, coach de la JS Kabylie : « Les joueurs étaient tétanisés par l’enjeu »

Publié le : / Par
jsk cotonou Exclusif - Entretien avec Denis Lavagne, coach de la JS Kabylie : "Les joueurs étaient tétanisés par l'enjeu"

By Icon Sport 

Les lampions de la coupe de la confédération éteints, la Jeunesse Sportive de Kabylie (JSK) retrouvera dès ce mercredi la compétition nationale pour affronter le Nasr de Hussein Dey (NAHD).

Mais avant de revenir à ce championnat de ligue 1 Mobilis, nous avons eu à nous entretenir avec Denis Lavagne, le coach de la JSK pour faire le bilan sur cette belle aventure continentale qu’il vient de vivre avec son équipe. Il a toujours au travers de la gorge cette amère défaite et surtout ce regret de ne pas offrir à tout un peuple un trophée qu’il attend depuis deux décennies.

Pour Lavagne, il y a beaucoup de points positifs dans ce parcours qualifié d’héroïque. « Au fil des matches, les jeunes n’ont cessé de progresser. Ils sont montés crescendo en puissance. Et cela s’est bien évidemment vérifié lors des ¼ et ½ finale de la compétition. Malheureusement, tétanisés qu’ils étaient par l’enjeu, les joueurs n’ont pas réussi leur finale notamment leur début de match. Sinon depuis le début de l’aventure, les jeunes se sont surtout améliorés au plan technique et ont su élever leur niveau de culture tactique » dira Lavagne qui nous a exprimés son bonheur de travailler dans ce club et surtout « avec ces jeunes très respectueux et aux qualités humaines remarquables et surtout bosseurs qui ne rechignent jamais à l’effort.»

Revenant sur la finale, Lavagne soulignera ce manque d’efficacité devant : « Nous avons bien construit le jeu notamment en seconde mi-temps où le pourcentage de possession du ballon était en notre faveur mais il nous manquait ce finisseur ».  C’est par cette finition que Lavagne aborde les points négatifs relevés durant cette compétition. En effet pour lui, son équipe avait péché dans le dernier geste « nous avons tout le temps réussi à nous créer des situations et des occasions de buts que nous n’avons pas su mettre à profit en l’absence d’un tueur. ». Effectivement cela s’est souvent vérifié sur le terrain et les kabyles l’ont souvent payé cash « exactement lorsque vous ne marquez pas, cela donne plus de mordant à votre adversaire qui lui a contrario est plus efficace que vous. ». Il illustrera son propos par la dernière finale face au RAJA « ils ont quatre ou cinq occasions, ils en ont mis deux alors que nous nous sommes créés de nombreuses occasions notamment en seconde mi-temps, nous n’avons réussi à concrétiser qu’une seule. » Et pour lui à ce stade de la compétition c’est impardonnable.

WALID Exclusif - Entretien avec Denis Lavagne, coach de la JS Kabylie : "Les joueurs étaient tétanisés par l'enjeu"

By Icon Sport 

En fait pour Lavagne, ce problème d’efficacité dure depuis bien longtemps déjà « il se pose aussi en championnat et plus particulièrement à domicile où les victoires se sont mues  en défaites ou nuls.» Notamment à domicile où l’équipe a perdu 18 points. L’autre point que Lavagne trouve négatif est le terrain du stade du 1er Novembre « c’est un terrain handicapant pour mes joueurs qui aiment les grands espaces. Ils l’ont bien prouvé dans leurs sorties sur les grands terrains. J’ai toujours dit que le stade du 1er novembre non seulement, il ne nous sert pas mais il nous dessert. » Tant et si bien que pour lui « il est grand temps de voir le grand stade achevé rapidement. » Le dernier point soulevé par Lavagne est celui de la profondeur du banc « souvent pour composer l’équipe je n’ai d’autres choix que de faire confiance aux mêmes joueurs qui sont sur la brèche depuis le mois de novembre dernier soit une quarantaine de matches sur les 45 joués jusque-là depuis le début de la saison pour certains d’entre eux. » D’où la nécessité, selon lui, de recruter de bons joueurs la saison prochaine. « Outre le fait que cela permet d’avoir l’embarras du choix mais aussi de susciter la concurrence qui est très bénéfique pour un groupe. ».

jsk cot Exclusif - Entretien avec Denis Lavagne, coach de la JS Kabylie : "Les joueurs étaient tétanisés par l'enjeu"

By Icon Sport 

Lavagne se projette aussi sur l’avenir « outre le fait de bien renforcer tous les compartiments, il est plus que nécessaire de garder l’ossature de l’équipe notamment ses cadres dont plusieurs sont en fin de contrat. ».  Il plaide pour une certaine stabilité de l’effectif « si l’on veut aller encore plus loin sur le continent, il est impératif de garder les cadres qui ont déjà acquis une certaine expérience et un savoir-faire en Afrique. » Lavagne estime que « recomposer entièrement l’équipe serait peine perdue pour tous les efforts consentis jusque-là » Surtout qu’en cas de victoire en finale de coupe de la ligue, la JSK retrouvera le continent et la coupe de la CAF dès l’automne prochain.

Après avoir fait ce bilan et exprimé pour ainsi dire les besoins de l’équipe, est-il partant pour un nouveau bail ? La question lui a été posée. « On se doit de finir le travail qui j’espère sera couronné par un trophée en coupe de la ligue. Par la suite, on discutera au moment opportun avec la direction » nous a-t-il répondu.

Il conclura cet entretien par un vœu et un message adressé aux instances du football national « le pragmatisme et une programmation cohérente et rigoureuse ont toujours été la clé de la réussite d’une compétition et de l’élévation de son niveau. »