Exclusif /Cheick Comara ( Wydad Casablanca ) : « On donnera tout pour être en finale »

Exclusif /Cheick Comara ( Wydad Casablanca ) : « On donnera tout pour être en finale »

Publié le : / Par

Trois ans après son arrivée au Maroc, le défenseur international ivoirien a pris des galons dans le vestiaire Wydadi. Il revient sur le titre national perdu, la demi-finale contre Al Ahly et la défaite sur tapis vert en C1 l’an dernier.

Africafootunited : Qu’est-ce qui a manqué au widad pour décrocher le titre de champion du Maroc ?

Cheick Comara : Rien du tout. Peut-être la chance. À notre niveau, on a tout donné pour ne pas avoir des regrets. La direction du club, le staff technique et nous les joueurs sur le terrain, nous nous sommes battu pour être premiers. ce n’est pas  ce qu’on voulait mais ce n’est que partie remise.

Africafootunited : La Covid-19 ne vous a-t-elle pas impacté ?

Cheick Comara : La Covid a pénalisé  le monde entier pas seulement le Wydad. On n’évoquera pas ce prétexte pour justifier notre défaite en championnat. La saison va reprendre bientôt et on va tout donner pour aller chercher le titre cette fois çi

Africafootunited :  ce samedi vous affronter un club préstigieux  AL Ahly le caire comment vous apréhander cette confrontation ?

Cheick Comara : Nous sommes un grand club et nous cherchons toujours à remporter des titres. Nous avons préparé le match sereinement et sérieusement. Nous sommes confiants. Nous allons essayer de faire un bon match à domicile. Ensuite on verra pour le match retour dans une semaine. On donnera tout pour être en finale.

Africafootunited : Le groupe a-t-il digéré la défaite sur tapis vert contre l’Esperance Tunis l’an dernier ?

Cheick Comara : On a eu très mal à vrai dire. Nous étions sur une bonne dynamique. Nous étions en train de reprendre la main sur le match et il y’a eu malheureusement  cet incident de la VAR. Ce qui s’est passé est inadmissible. Une honte pour le foot africain. Mais nous sommes des compétiteurs. Le groupe a bien changé et nous avons tourné la page mais nous avons les stigmates de cette  finale  quelque part dans un coin de la tete  la tête.