Exclusif-CAN 2019  et 2021 : Combien la NFF a-t-elle reçu du gouvernement fédéral ?

Un journaliste nigérian a invoqué la loi sur la liberté d’information pour demander au président de la NFF, Amaju Pinnick Melvin, des détails sur la somme reçue par  la fédération de la part du gouvernement fédéral dans le cadre des CAN 2019 et 2021, qui se sont déroulées respectivement en Égypte et au Cameroun.

Avatar de Joseph Odoekwu Lagos Par 26/08/2022 - 12:25
Exclusif-CAN 2019  et 2021 : Combien la NFF a-t-elle reçu du gouvernement fédéral ?

Cette demande  au moment où l’actuel président de la Fédération Nigériane de Football (NFF), Amaju Pinnick, va quitter son poste et faire le relais le 30 septembre prochain. Date qui marquera la fin de son deuxième mandat  à la tête de la faîtière du football Nigérian. Ainsi, il pourra faire face à son avenir en tant que membre à plein temps du conseil exécutif de la FIFA.

Cet homme de média, qui a invoqué les articles pertinents de la loi sur la liberté d’information au Nigéria, a fait une demande de deux pages datée du 22 août et reçue par la Fédération le 23 août 2022, a demandé au président de la NFF de divulguer le montant exact reçu du Gouvernement Fédéral pour les CAN 2019 et 2021, et un rapport détaillé de la façon dont les fonds ont été dépensés.

Il est à noter que la question de la transparence financière et de la responsabilité pendant les deux mandats d’Amaju Pinnick a été une source de préoccupation majeure. Mais Pinnick, qui se prépare à quitter son poste de président de la NFF, doit normalement fournir ces détails lui-même. Il pourrait toutefois laisser le soin à son successeur de le faire. Mais ce dernier, n’étant pas aux affaires, pourrait avoir des difficultés pour satisfaire les exigences du journaliste.

Avant cette demande qui s’appuie sur la loi sur la liberté d’information, plusieurs publications en ligne au Nigéria avaient donné des indices sur les coulisses du plaidoyer de la NFF avant les deux CAN susmentionnées. Elles ont rapporté comment la NFF avait fait des demandes au gouvernement fédéral du Nigéria par l’intermédiaire du bureau du ministère des Sports, ceci dans le but de permettre à la Fédération de collecter des fonds pour les deux CAN qui ont eu lieu, sous l’administration de Pinnick.

Une publication en ligne intitulée NFF  » Clears Air On 2019 AFCON Budget » (Le budget de la CAN 2019 est clair), a donné un rapport détaillé sur la façon dont un haut responsable de la faîtière du football nigérian, Kwande, a défendu le budget de la NFF au ministère du Budget et de la Planification nationale avant son approbation, mais ce rapport n’a malheureusement pas rendu compte du montant exact débloqué par le gouvernement fédéral.

En outre, la CAN 2021 a laissé place à d’autres interrogations, puisqu’une autre histoire liée à un besoin de 15 milliards de Nairas de la fédération Nigériane par rapport à la CAN et la Coupe du Monde Qatar 2022 est venue s’ajouter à d’autres questions, une somme d’argent importante alors que les Super Eagles ne sont pas allés au-delà des quarts de finale à la Coupe Afrique des Nations et n’ont pas pu se qualifier pour le Mondial Qatari.  Aucun rapport n’a  finalement  rendu compte du montant total reçu par la NFF,  malgré l’accompagnement du gouvernement fédéral et le soutien massif à l’événement.

À moins de deux mois de la passation du pouvoir par le conseil d’administration d’Amaju-Pinnick, on s’attend à ce que la NFF, qui a prêché au fil du temps son respect de l’État de droit, se conforme aux dispositions de la loi sur la liberté d’information en donnant les informations nécessaires comme demandé.

 

© Africafootunited, 2022 L’utilisation et/ou la duplication non autorisée des contenus, images ou logo de la marque sans autorisation expresse et écrite d’Africa Foot United est strictement interdite. Tout utilisateur qui agit en fraude des présentes avis de droit d’auteur s’expose à des poursuites civiles et pénales par l’éditeur du site.
Avatar de Joseph Odoekwu Lagos
http://africafootunited.com
Joseph Odoekwu est un journaliste nigérian et le fondateur de Sports Intelligence Magazine, un magazine sportif en ligne. Sa longue expérience lui a permis d'écrire plusieurs articles en ligne et sur la presse écrite. Il est membre de l'Association Internationale de la Presse Sportive (AIPS) , de l'Association des rédacteurs sportifs du Nigeria (SWAN) et de plusieurs associations sportives continentales et internationales. Il a également participé à promouvoir la loi sur la liberté d'information pour enquêter sur la transparence et la responsabilité dans le sport au Nigeria.
Nos recommandations: