EXCLUSIF / ALGÉRIE – RADIA FERTOUL À AFU : « Les Filles vont se surpasser! »

Publié le : / Par

mimoucha.jpg EXCLUSIF / ALGÉRIE - RADIA FERTOUL À AFU : « Les Filles vont se surpasser! »

Par Karima K. 

AFRICAFOOTUNITED : Décrivez-nous votre première prise de contact avec les joueuses ?

RADIA FERTOUL : Les « filles » de Azzedine Chih m’ont été confié, j’avoue que c’est une grande responsabilité. En tant que coach et ancienne élève du doyen je donnerais le meilleur de moi-même afin de réaliser le rêve de nos footballeuses et le rêve de tous les Algériens « 

Tout d’abord je tiens à féliciter les filles pour ce merveilleux parcours pendant la phase de qualification qui leur a permis de valider leurs tickets et se qualifier à la CAN 2018 qui se déroulera au Ghana. Sincèrement je crois en cette équipe. Il s’agit de filles douées, avec beaucoup d’ambitions et de talents Nous formons une seule team, toutes unies pour un seul et même objectif celui d’aller de l’avant et de gagner. Ce que j’ai énormément apprécié chez mes capées c’est leur disponibilité et surtout leurs excellentes éducations. Elles sont mûres et savent pertinemment le sacrifice qui les attend pour honorer les couleurs nationales.

AFRICAFOOTUNITED : Selon vous, quel serait le meilleur classement pour cette équipe qui vient de valider son billet qualificatif pour une cinquième CAN ?

RADIA FERTOUL : Se qualifier pour une cinquième CAN est un véritable exploit au regard des adversaires : Sénégal et Éthiopie ,que nous avions eu à rencontrer. À Addis Abeba les filles avaient fait étalage de toute leur hargne et un esprit de combativité remarquable. Gagner face aux éthiopiennes est un résultat qui montre on ne peut mieux que cette génération de filles est capable de plus grands exploits.

Pour répondre à votre question, il y a lieu de savoir que Parmi les huit pays africains qui vont participer à cette CAN il y’aura notamment des équipes nationales mondialistes, en plus du Ghana pays hôte on risque de croiser les crampons avec des nations huppés telles que le Nigeria le Cameroun, l’Afrique du sud et la Guinée Équatoriale ( Remplacée depuis hier par le Kenya ).Jouer face à ces équipes-là est une source de motivation  pour les filles .Le football est un sport qui peut nous laisser rêver.

On va aborder la compétition avec une équation toute simple à savoir gérer chaque avec ses spécificités. En clair on va dire aux filles que se sera match après match pour leur enlever la pression et les laisser vivre amplement cette compétition Africaine

Le meilleur classement pour nous ? C’est de dépasser le cap des poules. Ce sera une première pour nos féminines. Après on ne va pas refuser si on arrivera à créer la surprise et se projeter le plus loin possible.L’appétit viendra au fur et à mesure des rencontres disputées. En discutant avec « mes fille » j’ai découvert chez elles de la modestie et de l’ambition.On a besoin d’insuffler  une nouvelle culture, celle de la gagne.

FERTOUL A.jpg EXCLUSIF / ALGÉRIE - RADIA FERTOUL À AFU : « Les Filles vont se surpasser! »

AFRICAFOOTUNITED : Aviez-vous pu étudier le jeu de vos prochaines adversaires ?

RADIA FERTOUL : Vous vouliez dire au Ghana ?

AFRICAFOOTUNITED : Exact.

RADIA FERTOUL : A quelques semaines de la CAN il n’y a toujours pas de Tirage au Sort cela signifie que l’Algérie tout comme les autres pays africains qualifiés ne connaissent pas encore leurs adversaires. J’espère que je ne vais pas être sanctionnée par l’instance du football Africain, mais est-il normal que l’on puisse se préparer à une compétition aussi importante que la CAN alors qu’on ne connait toujours pas les équipes qu’on va devoir affronter. Vous allez voir que pour la CAN 2019 au Cameroun (les hommes), le tirage se fera presque six mois avant le début de la compétition. On avait parlé d’une parité hommes -Femmes au sein de la confédération Africaine de Football, n’est-ce pas ? Comment voulez-vous que le foot Féminin Africain puisse se développer dans des conditions pareilles 

AFRICAFOOTUNITED : Est-ce que l’équipe actuelle sera renforcée par des joueuses qui évoluent en Europe ?

RADIA FERTOUL : oui on fera appel à tous les talents à même de nous apporter le plus escomptés à des joueuses qui évoluent en Europe. Nous recherchons à travers nos regroupements et notre travail au quotidien à créer l’osmose entre les filles d’ici et celles qui jouent en dehors du pays. Les deux se complètent à nous de faire prendre la mayonaise.

AFRICAFOOTUNITED : Des noms parmi les joueuses qui évoluent en Europe …

RADIA FERTOUL :   Chebel Imane (Club Universitaire de Montréal) , Sidhom Assia (ASPTT ALBI), Belkacemi Lydia (FC Bordeaux) , Benlazar Myriam (FC Toulouse) et Benabdellhaq Messaouda qui joue à  Metz ( 1ère division ),une toute   nouvelle stagiaire qui jouera pour la première fois dans les deux  prochaines rencontres contre l’équipe national Marocaine.    

AFRICAFOOTUNITED : Et Votre déplacement au Maroc ?

RADIA FERTOUL : On se déplacera du 15 au 23 au Maroc (l’équipe se trouve déjà au Maroc). Et puisque c’est une date arrêtée par la FIFA celle-ci donne droit à la convocation et  à la participation des footballeuses se trouvant à l’étranger.

Les filles disputeront ainsi deux matches contre l’Équipe Nationale Marocaine. On tentera lors de ce stage de parfaire les automatismes et d’imprégner une philosophie de jeu à l’Algérienne.

Ce stage est très important puisque durant ces deux rencontres, le staff évoluera le rendement des joueuses sur le terrain. On arrêtera la liste officielle des 21 joueuses (18 joueuses de champs et 3 gardiens de but).

Et puis on terminera avec un dernier stage qui se tiendra du 5 au 10 novembre prochain à sidi Moussa. Durant ce dernier regroupement on visionnera des vidéos en fait c’est plus une correction sur le plan tactique.

Le départ pour le Ghana se fera le 12 Novembre.

c r monie en lÆhonneur de la s lection nationale A f minine 8 EXCLUSIF / ALGÉRIE - RADIA FERTOUL À AFU : « Les Filles vont se surpasser! »

AFRICAFOOTUNITED : Pourquoi avoir choisi le Maroc sachant que ce pays n’est pas qualifié à Can 2018?

RADIA FERTOUL : Le staff de l’équipe féminine avec Monsieur Rabah Saadane ( DTN de l’époque ) avaient choisi le Maroc. Bien que ce pays voisin ne soit pas qualifié à la prochaine CAN, il est à noter que les Lionnes de l’Atlas avaient réalisé un brillant parcours lors des dernières éliminatoires pour la CAN 2018. Pour preuve la double confrontation face à la Côte d’Ivoire qui reste à mes yeux l’une des meilleurs pendant cette phase qualificative pour le Ghana.

AFRICA FOOT UNITED : Une fois terminée la phase finale de la CAN au Ghana, est ce que vous envisagez en collaboration avec la DTN d’élaborer une stratégie qui mènera nos joueuses à une qualification historique soit aux J.O soit à une éventuelle participation à une phase finale de championnat du monde

RADIA FERTOUL : Pour le moment c’est trop tôt pour parler de quoi que ce soit, en allant à la CAN 2018 on aura la chance de se frotter aux meilleures équipes africaines dont les cinq mondialistes, les filles vont acquérir une nouvelle expérience   et aussi une certaine maturité dans le jeu.

Les résultats obtenus lors de cette campagne au Ghana détermineront notre politique de développement du foot féminin .

En ma qualité de membre du Bureau Fédéral et présidente de la commission Nationale du Football Féminin avant d’être sélectionneuse, j’avais exposé en Avril 2016 une stratégie sur le long terme pour une nouvelle génération qui consiste à instaurer deux équipes féminines des U17et U20 cette stratégie avait pour but d’encourager l’existence du football féminin et aussi constituer une future équipe féminine compétitive.

Ces deux équipes ont participé aux éliminatoires de la coupe du Monde : U20 avec le Ghana, U17 avec le Cameroun. Même si les résultats n’étaient pas là, nous avions pu en tirer des conclusions intéressantes pour entrevoir le futur avec pragmatisme et lucidité

On essaye d’organiser un maximum de match internationaux de haut niveau. L’objectif étant de préparer les générations furtures au haut niveau et assurer ainsi la relève

AFRICA FOOT UNITED : Un mot pour terminer

RADIA FERTOUL : Pour cette CAN 2018 je ne promets pas la victoire finale, mais je peux promettre une chose essentielle  pour le commun des Algériens à savoir que les filles qui fouleront les pelouses au Ghana vont mouiller le maillot et représenter dignement le drapeau.

Je ne dispose pas de baguette magique mais je suis persuadée que notre abnégation et notre sérieux vont nous permettre de se surpasser .