Eder

Euro – Portugal : Eder, un moment de gloire sans lendemain

Publié le : / Par

Dans les mémoires du Stade de France résonnera à jamais le nom d’Eder, le héros de la finale de l’Euro 2016 pour le Portugal. Mais depuis bientôt trois ans, il a disparu des radars de la sélection portugaise avec son statut de héros d’un jour du football portugais.

On n’ira pas jusqu’à affirmer qu’il a volé la vedette à Cristiano Ronaldo. Mais, en finale de l’Euro 2016 face à la France (1-0, a.p.), c’est bien le Lillois de l’époque qui est décisif. Alors que CR7 est sorti sur blessure dès la 25è minute et qu’on jouait la prolongation, Eder, entré en jeu à la 79è minute, a inscrit le but de la victoire pour le Portugal à la 109è minute.

De retour à Lille, il était attendu comme une star qui devrait porter les Dogues. Mais c’était mal barré pour Eder qui n’a inscrit que 6 buts en 31 matchs. Un an plus tard, il prend la direction du Lokomotiv Moscou où il s’est engagé. Le champion d’Europe 2016 fait une saison demi teinte ( 5 buts en 16 matchs) dans le championnat russe avec une participation à la Ligue des champions.

Il sera rappelé en Seleçao qu’après une longue période de désert et sans même jouer. L’avènement de João Félix n’a fait que l’éloigner encore plus l’attaquant qui avait déjà franchi la trentaine. Il n’était clairement plus l’avenir de l’équipe du Portugal où son bilan s’élève à 5 buts en 35 sélections.

A l’heure de rejoindre le Lokomotiv Moscou en Russie, Eder était loin de penser qu’il s’apprête à atteindre un nouveau pic. Après une saison de galère, il renaît tel un phénix en inscrivant le but du titre pour le Lokomotiv Moscou contre Zenit. Aujourd’hui, l’attaquant de 33 ans suit de loin ses coéquipiers qui vont à l’assaut de la conservation du titre qu’il a offert au pays en 2016. C’était le premier trophée du Portugal.

D’un acteur actif, Eder, dont le contrat arrive à expiration le 30 juin prochain au Lokomotiv Moscou, est devenu un observateur des performances de la sélection portugaise. La suite de sa carrière n’a malheureusement pas été à la hauteur du manteau de sauveur, du héros de toute une nation.