Roberto Mancini Award ceremony, coach Roberto MANCINI (ITA) with Cup, Pokal, Trophaee, trophy. Final, game M51, Italy (ITA) - England (ENG) 4-3 iE on 07/11/2021 in London / Wembley Stadium. Soccer Euro 2020 from 11.06.2021-11.07.2021. Photo; Marvin Guengoer / GES / Pool via Sven Simon Fotoagentur GmbH & Co. Press photo KG # Prinzess-Luise-Str. 41 # 45479 M uelheim / R uhr # Tel. 0208/9413250 # Fax. 0208/9413260 # GLS Bank # BLZ 430 609 67 # Account 4030 025 100 # IBAN DE75 4306 0967 4030 0251 00 # BIC GENODEM1GLS # www.svensimon.net. Photo by Icon Sport - Wembley Stadium - Londres (Angleterre)

Euro 2020 : Roberto Mancini, une carrière historiquement couronnée

Publié le : / Par

Avec la renaissance qu’il a inspirée, Roberto Mancini a transformé son équipe italienne en vainqueur d’Europe après le fiasco des qualifications pour la Coupe du monde 2018. Dimanche, à Wembley face à l’équipe d’Angleterre, l’entraîneur italien de 56 ans a marqué d’une façon plutôt surprenante et historique, le couronnement de sa carrière en remportant le titre de champion d’Europe avec une équipe italienne transformée après les jours sombres.

Les quadruples champions du monde ont battu l’Angleterre 3-2 aux tirs au but après que les prolongations de la finale de l’Euro 2020 se sont terminées avec un nul 1-1 à Wembley. L’Italie remporte ainsi sa deuxième couronne européenne, et la première depuis 1968. « Nous sommes ravis pour le public italien car il le mérite vraiment après une période difficile. C’est une grande joie pour nous. », a déclaré Mancini à RAI Sport après avoir reçu le trophée.

Pour Roberto Mancini, c’est son 14e trophée en tant qu’entraineur et le premier avec l’Italie après avoir échoué en tant que joueur de l’équipe de la Squadra Azzura entre 1984 et 1994. « J’ai eu beaucoup de chance de jouer dans une grande équipe en 1990 et de jouer dans une formidable équipe des moins de 21 ans en 1988, mais malgré le fait que nous étions la meilleure équipe, nous ne l’avons pas gagnée et avons perdu les deux fois aux tirs au but, alors j’ai  était dû à ça. », a confié Mancini à Sky Sport Italia.

En mai 2018, peu de sélectionneur de renom étaient pressés de succéder à Gian Piero Ventura, après que l’Italie n’ait pas réussi à se qualifier pour la Coupe du monde pour la première fois en 60 ans. Premier choix, Carlo Ancelotti a poliment décliné l’offre avant que Mancini, alors entraîneur du Zénith Saint-Pétersbourg, ne décroche son poste de « rêve. » Le meilleur joueur de l’année de Serie A en 1997 a senti un appel de la Nation.

Mancini, qui a six trophées en tant que joueur, entraîne depuis 2001, remportant des trophées avec la Fiorentina (1), la Lazio (1), l’Inter Milan (7), Manchester City (3) et Galatasaray (1). Mais sa carrière d’entraîneur semblait avoir perdu de repère depuis qu’il a quitté les Sky Blues en 2013. Et ce même avant que le banc de sélectionneur des Azzurri ne devienne vacant. Son premier travail consistait à redonner confiance à une équipe démoralisée.

Leur capitaine, Giorgio Chiellini était au stade de San Siro de Milan en novembre 2017 lorsque l’Italie a perdu un match de barrage de la Coupe du monde contre la Suède. « Au début, quand il a dit que nous devions penser à gagner le Championnat d’Europe, nous avons aussi pensé qu’il était fou. Mais c’est un rêve qu’il a lentement instillé dans nos têtes jusqu’à ce qu’il devienne réalité. », a déclaré le défenseur de 36 ans.

Cette victoire fait suite à trois années de reconstruction, menées avec le soutien de plusieurs de ses anciens coéquipiers de la Sampdoria, dont l’ancien manager de Chelsea Gianluca Vialli. L’Italie « New Look » est sans grandes stars, l’essentiel de leur expérience internationale était largement centré sur Chiellini et son collègue défenseur de la Juventus, Leonardo Bonucci.

« Il a travaillé sur la tête, nous a redonné confiance, enthousiasme, estime de soi. C’est un homme de peu de mots, mais il a créé un grand groupe et il a relancé une équipe au plus bas depuis 60 ans. Avec une grande sérénité, il véhicule calme et confiance. », a déclaré en conférence de presse d’après-match, le défenseur de 34 ans, Bonucci.

Les statistiques sous Mancini ont été impressionnantes. C’est clair. Seulement 2 défaites en 39 matchs et une série en cours de 34 matchs sans défaite remontant à septembre 2018. Au cours du Championnat d’Europe, il a battu le record national de 30 matchs sans défaite établi par l’ancien entraîneur vainqueur de la Coupe du monde Vittorio Pozzo dans les années 1930, et n’est désormais qu’un derrière les records de 35 détenus par l’Espagne et le Brésil.

Avant cet Euro sans faute, l’Italie a réalisé un parcours qualificatif parfait avec 10 victoires en 10 matchs, et s’est assurée une place dans le dernier carré de la Ligue des Nations qui se jouera à Milan et Turin en octobre prochain. Les hommes de Roberto Mancini ont également remporté les trois premiers matchs de leur campagne de qualification pour la Coupe du monde 2022.

Mais au-delà des résultats, l’ancien attaquant de la Sampdoria et de la Lazio a construit ou peut-être réveillé une équipe moderne avec une identité de football accrocheuse. Un milieu de terrain solide de Marco Verratti, Jorginho et Nicolo Barella s’est avéré crucial pour la victoire tout en restant fidèle aux fondamentaux défensifs de l’Italie. Ce n’est pour rien qu’il est le joueur le plus capé de toute l’histoire de la Sampdoria Gênes avec 567 matchs et meilleur buteur de toute l’histoire de la Sampdoria Gênes avec 173 buts.

Mancini a ouvert la porte aux joueurs, avec 77 appelés en trois ans et 35 d’entre eux ont fait leurs débuts. Nicolo Zaniolo a reçu sa première convocation en septembre 2018 à l’âge de 19 ans avant même d’avoir fait ses débuts en championnat avec son club de l’AS Roma. Barella, 24 ans, et Federico Chiesa, 23 ans, figurent parmi les architectes du sacre européen. Le choix de Manuel Locatelli, 23 ans, et Matteo Pessina, 24 ans, a également été payant.

Le déclin avait suivi la victoire de l’Italie en Coupe du monde 2006, avec des éliminations en phase de groupes aux éditions 2010 et 2014, malgré la finale de l’Euro 2012 et les quarts de finale en 2016. « Je suis très fier, car ce n’était pas une bonne situation quand je suis arrivé. Tout le monde a dit que l’Italie n’avait pas de joueurs de bonne qualité. »,  a déclaré Mancini.

Pour la légende des Azzurri Luigi Riva, membre de l’ancienne équipe italienne vainqueur du championnat d’Europe il y a 53 ans, la victoire est celle de Mancini. « Mancini a donné à l’équipe un jeu jeune et moderne, marqué de son empreinte. C’est son équipe nationale. », a déclaré le meilleur buteur italien de tous les temps avec 35 buts en 42 apparitions.

Mancini, qui a joué 36 matchs au niveau senior, signant 4 buts avec la Squadra Azzura,  a maintenant tout le temps de continuer à façonner son équipe nationale pour la Coupe du monde 2022 au Qatar. Son contrat a d’ailleurs été prolongé bien avant le début de cette merveilleuse aventure des Azzurri cet été à l’Euro 2020 jusqu’en 2026.