Euro 2020

Euro 2020 : Les Tops et les flops de cette phase de groupe

Publié le : / Par

La phase de groupe de l’Euro 2020 a pris fin ce soir avec les derniers billets qualificatifs arrachés par l’Allemagne et le Portugal. Si certaines équipes plus ou moins attendues sont rentrées prématurément, d’autres par contre ont tenu leur rang et ce, de la plus belle des manières. Retour sur les tops et flops de cette phase de poule.

La forme pleine pour la Belgique, les Pays-Bas, et l’Italie

Qualifiées pour les huitièmes de finale, ces trois équipes ont indiscutablement et de très loin été les meilleures de cette phase de groupe, au vu de leurs performances. L’Italie a aligné trois victoires en autant de sorties, respectivement face à la Turquie (0-3), la Suisse (3-0) et le Pays de Galles (1-0). Ce qui lui a valu une domination totale sur le groupe A. La Squadra Azzura de Roberto Mancini est la deuxième meilleure attaque du tournoi avec 7 buts à égalité avec la Belgique. Mais sur le plan défensif, c’est la meilleure Nation avec zéro but concédé. Si sa charnière centrale défensive Chiellini-Bonucci effectue un travail remarquable, il faut noter aussi l’impact physique, la grinta et la qualité du jeune milieu de terrain Manuel Locatelli. Révélation de cette année, le joueur évoluant à Sassuolo a inscrit deux réalisations. Mais, au-delà des buts, Locatelli verra à la fin de ce tournoi sa valeur marchande explosée sur le marché des transferts.

Ensuite, la Belgique. Les Diables Rouges sont sans doute l’un des favoris au sacre final. Avec cette génération dorée composée de Hazard, De Bruyne, Lukaku ou encore Thibaut Courtois, c’est sûrement la dernière chance pour certains joueurs de remporter cet Euro. Comme l’Italie, la Belgique a enregistré 3 victoires en 3 matchs. Avec un Lukaku en feu signant au passage 3 des 7 réalisations de son équipe, on voit mal cette formation de la Belgique se faire éliminée facilement. Le parcours sans faute réalisé en groupe respectivement face à la Russie (3-0), au Danemark (1-2) et à la Finlande (0-2) augure une bonne suite aux Diables Rouges, même si le prochain adversaire en huitièmes de finale s’appelle le Portugal.

Le dernier top de notre classement revient aux Pays-Bas. Les Oranje conduits par Franck De Boer ont réussi leur retour en force avec une pile de trois succès en trois matchs. Seuls avec les italiens et les belges, les néerlandais ont tout gagné sur leur passage dans le groupe C. Après avoir dominé l’Ukraine avec un peu de difficultés (3-2), les Pays-Bas ont disposé de l’Autriche (2-0) puis de la Macédoine du Nord (0-3) pour s’adjuger la première place. Grâce à son jeu super offensif, l’équipe néerlandaise a inscrit le plus grand nombre de buts (8) jusqu’à cette étape de la compétition. Si des joueurs comme Depay, Wijnaldum ou De Jong sont mondialement connus, Denzel Dumfries est un nom sûrement à retenir. Dans son couloir d’arrière droit, le joueur de 25 ans évoluant au PSV Eindhoven réalise un tournoi exceptionnel. Son volume de jeu, ses courses, ses projections, son placement sur le terrain et aussi son apport offensif font de lui un atout indispensable pour les Oranjes. Auteur de deux buts inscrits en trois matchs avec des prestations de grande classe, Dumfries Denzel n’a pas fini de capter les attentions du grand public sportif.

Macédoine du Nord, Turquie et Pologne n’ont pas brillé

Si des équipes se sont brillamment exprimées durant cette phase de groupe, d’autres par contre ont malheureusement été décevantes. En premier lieu, la Macédoine du Nord. Petit poucet et l’un des novices de cette compétition, l’équipe macédonienne n’a pas réussi à engranger de points et s’inscrit dans les plus mauvaises performances du tournoi. Défaites par ces homologues des Pays-Bas (0-3), de l’Autriche (1-3) et de l’Ukraine (2-1), la marche a été haute pour cette jeune Nation de football. Toutefois, cette participation de la Macédoine du Nord est excusable. Mais il faut préciser que l’équipe a relevé le défi de marquer deux buts pour sa première dans une édition de l’Euro.

L’une des grosses surprises est la sortie prématurée de la Pologne. Les Aigles blancs ont terminé dernier d’un groupe composé de l’Espagne (1-1), de la Suède (3-2) et de la Slovaquie (1-2). Un seul point engrangé, zéro victoire au compteur et deux défaites. Le bilan des polonais est loin des standards habituels d’une équipe qui a pourtant réussi à atteindre les quarts de finale de l’Euro 2016. Cette fois, la machine n’a pas bien fonctionné, même si Robert Lewandowski s’en est sorti avec trois buts en autant d’apparitions dans la compétition. Son mutisme au premier match face à la Slovaquie aura sans doute coûté aux polonais qui quittent l’Euro 2020 la tête basse.

Quart-de-finaliste du mondial 2018, la Sbornaya (Russie) n’a pas réalisé un meilleur Euro 2020. Les russes ont perdu à deux reprises devant la Belgique (3-0) et le Danemark (1-4), mais la difficile victoire face à la Finlande (0-1) n’a pas été suffisante pour limiter les dégâts. Le bilan n’est pas reluisant et il va falloir corriger des choses en vue du Mondial 2022 au Qatar.

Pour terminer, la Turquie est notre dernier flop. C’est la plus grosse déception de ce tournoi. Éliminée avec 0 point au compteur, la Turquie a surpris plus d’un avec sa participation. Pourtant, elle a réussi à terminer 2è derrière la France lors des éliminatoires de l’Euro. Avec d’excellents joueurs évoluant dans de grands clubs à l’image de Hakan Çalhanoğlu (Inter Milan), Çağlar Söyüncü (Everton), Burak Yilmaz (Lille) et Merih Demiral (Juventus), l’équipe coachée par Şenol Güneş a véritablement failli à sa mission. Elle s’est inclinée devant l’Italie (0-3), le Pays de Galles (0-2) et la Suisse (3-1). Avec cette élimination, la Turquie doit vite passer à autre chose tout en préparant les éliminatoires du Mondial 2022.