Euro 2020

Euro 2020 : Le public reprend son droit de cité

Publié le : / Par

Dans le cadre du match d’ouverture de l’Euro 2020 au Stade Olympique de Rome ce vendredi 11 juin 2021, 16 000 supporters sont annoncés pour la rencontre Turquie – Italie.  Ceci fait suite à la politique de retour du public dans les stades que mène l’UEFA depuis la finale de l’Europa League.

Déjà présent le 26 mai dernier à l’occasion de la finale de la Ligue Europa qui s’est jouée en Pologne, le public a fait son retour dans les tribunes de l’Estadio do Dragao le samedi 29 mai 2021 pour le compte de la finale de l’UEFA Champions League. Un retour progressif des supporters dans les stades qui tient vraiment à cœur à Aleksander Ceferin et à son institution. A la veille du début de l’Euro 2020, 16 000 supporters sont aussi annoncés pour le match d’ouverture devant opposer l’Italie à la Turquie à Rome.

Le public qui criait et poussait les deux équipes à la victoire, Tuchel qui haranguait les supporters de Chelsea pour un soutien massif dans le but de maintenir le score acquis, ces images sont devenues très rares depuis l’avènement du coronavirus. Mais en une semaine, les données ont commencé à changer. Le public renoue avec le goût et l’ambiance des gradins. Joueurs et staff retrouvent des couleurs aux côtés des siens avec des messages et des cris de soutien qui fusent de partout. Le samedi 29 mai 2021, dans le cadre de la finale de la C1, 16500 personnes étaient dans les tribunes pour inciter les joueurs à se transcender. Dans une ambiance bon enfant, les fans se donnaient à cœur joie à leur activité favorite. Et ce n’est pas terminé. L’Euro reste l’objectif principal.

Dès ce vendredi 11 juin 2021, l’Euro 2020 prendra son envol avec le retour du public sans aucun doute. Ces deux finales sont une répétition générale pour l’UEFA qui n’envisage pas cette compétition sans le public. Aleksander Ceferin a été très clair là-dessus d’ailleurs. Il n’est pas question de jouer l’Euro sans le public. Les villes de Dublin ou encore de Bilbao en ont d’ailleurs fait les frais. Ne pouvant accueillir des supporters, ces deux villes ont été retirées des localités qui doivent recevoir les rencontres de la compétition.

Ainsi, pour le match d’ouverture entre la Turquie et l’Italie, 16 000 fans sont annoncés au Stade Olympique de Rome. Cette jauge représente au moins 25% de la capacité totale du stade. Tous les stades ont l’obligation de suivre cette règle. L’Allianz Arena de Munich va accueillir jusqu’à 14 000 fans par exemple. C’est reparti. Le public reprend son droit de cité. Les stades vont à nouveau vibrer au rythme des sons et danses des supporters, mais dans le respect strict des gestes barrières contre le coronavirus. Certes, il ne s’agira pas des ambiances de grandes soirées de football, c’est déjà bien de ne plus jouer dans un stade qui sonne creux.