Danemark

Euro 2020 : Le Danemark, l’un des outsiders de la compétition et du groupe B

Publié le : / Par

Le 11 juin prochain marque le début de l’édition 2020 du Championnat d’Europe de football. Une compétition à laquelle va participer le Danemark qui fait partie des 24 pays qualifiés. Présents dans le groupe B avec la Belgique, la Finlande et la Russie, les rouge et blanc vont essayer de faire bonne impression dans le tournoi pour espérer décrocher un deuxième sacre continental.

Cette édition de l’Euro est la neuvième à laquelle participe le Danemark. Les rouge et blanc, au bout de leur neuf aventures, ont été couronné une seule fois, en 1992. 29 ans plus tard, les Dynamites danoises veulent encore vivre cette effervescence. Une mission très difficile si on jette un coup d’œil sur les grosses pointures présentes à ce rendez-vous. Le Danemark n’en est pas une, mais a quand même fait le nécessaire pour tirer son épingle du jeu lors des éliminatoires. En huit matchs disputés, les hommes de Kasper Hjulmand en ont remporté quatre, avec le même nombre de matchs nuls.

Ils ont d’ailleurs fini à la deuxième place avec 16 points, derrière la Suisse (17 points). Même si c’est une équipe qui encaisse moins et marque beaucoup de buts, ce n’est pas toujours un adversaire difficile à maîtriser. Dans un groupe ouvert aux côtés de la Belgique, la Finlande et la Russie, ils vont devoir sortir le grand jeu pour se faire une place au second tour. Ils seront plus en concurrence avec la Russie qui est également un outsider dans le groupe.

Un effectif qui fait peur malgré la faible notoriété de l’équipe

Si le Danemark peut bomber le torse d’être au même niveau que les autres nations dans cette compétition, ce n’est pas grâce à son palmarès, minime de surcroît, mais grâce à son effectif plutôt bien ronflant. Le groupe de Kasper Hjulmand est en effet composé de beaucoup de joueurs dans la fleur de l’âge et très imposants sur la scène européenne, voire mondiale. C’est ce qui fait d’ailleurs la force de cette équipe. Yussuf Poulsen en attaque, Christian Eriksen au milieu, Andreas Christensen à la défense et Kasper Schmeichel dans les cages et le tour est joué. Chaque secteur du jeu a un élément clé et c’est de bonne guère pour les danois.

Ce qui pourrait favoriser les rouge et blanc dans la compétition est qu’ils jouent contre la Finlande lors de leur première sortie. Une occasion en or pour empocher leur trois premiers points face à une novice, avant d’aborder le reste des rencontres avec beaucoup plus de confiance. Le Danemark reste et demeure quand même un outsider à prendre au sérieux.