Turquie

Euro 2020 : La Turquie, l’une des favorites du Groupe A

Publié le : / Par

Le groupe A en phase finale de l’Euro 2020 est assez relevé. Il est peu probable de trouver des choix fiables dans une compétition comme celle-ci, car toutes les équipes sont bien préparées tactiquement, techniquement et physiquement, à l’image de la Turquie.

La Turquie est sur une belle lancée depuis le début des années 2000. Elle a décroché d’abord une place en quarts de finale lors de l’Euro 2000 et une autre de demi-finale à celle de 2008, alternée par une troisième place au mondial 2002. Cette année, la Turquie est encore au Championnat d’Europe 2020. Pour atterrir en phase finale de la compétition, l’Ay-Yıldızlılar a eu un parcours impressionnant.

Parcours lors des éliminatoires

Même si les turcs ont terminé deuxième avec 23 points, à deux longueurs derrière la France, leur pire résultat face aux leaders du groupe H des éliminatoires est un nul d’un but partout. Mieux, la Turquie a réussi à battre la France (2-0) lors de la troisième journée à Antalya, pliant le match dès la première mi-temps. Elle n’a pas eu de difficultés face aux autres adversaires, même si des matchs nuls ont freiné son ambition de terminer en tête du groupe.

Ses forces, ses faiblesses, son palmarès

Sept victoires, deux nuls et une défaite, de quoi inquiéter la Suisse et le Pays de Galles, puis mettre en garde l’Italie qui a connu un sans-faute de dix victoires en autant de matchs des éliminatoires de ce Championnat d’Europe 2020. Comparée à la Suisse (17 points) et au Pays de Galles (14 points), seule l’Italie avec ses 30 points a eu un meilleur parcours que celui de la Turquie (25 points).

La Turquie est une équipe composée de joueurs forts techniquement et physiquement. En est pour preuve la présence de Yilmaz qui a été un grand artisan dans le sacre de Champion de France avec Lille. L’attaquant dogue a marqué un total de 16 buts et délivré 5 passes décisives. Ils se sont beaucoup améliorés. Mais cette équipe turque, très offensive avec 18 buts marqués lors des éliminatoires, a montré ses limites face à l’Islande. C’est vrai qu’elle n’a concédé que 3 buts en 10 matchs des éliminatoires, mais c’est largement suffisant pour revoir sa défense quand on est dans le même groupe que l’Italie qui a remporté ses 8 derniers matchs consécutifs, marquant 25 buts et n’en concédant aucun.